nouvelle calédonie
info locale

Municipales : une liste Parti travailliste dans chaque commune des Loyauté

élections lifou
Municipales 2020 : appels au vote du Parti travailliste, Vallée-du-Tir, 3 mars
©Gaël Detcheverry / NC la 1ere
Au tour du Parti travailliste de préciser ses appels au vote pour les élections municipales. Il présente des candidats à Lifou, Maré et Ouvéa. Il soutient plusieurs listes unitaires indépendantistes et nationalistes. Et laisse le choix à ses adhérents dans le reste de la Nouvelle-Calédonie.
René Kaudre dirige la liste «Parti travailliste Drehu Toka» de Lifou. Bernard Enoka mène la liste Parti travailliste de Maré. Et à Ouvéa, où les électeurs auront à départager sept listes, Jean-Yves Waimo emmène celle intitulée Parti travailliste / MNIS.
 

Seulement trois listes PT

Pour ces municipales, le PT présente donc trois candidats en son nom, quatre fois moins qu'en 2014. Mardi matin, à la Vallée-du-Tir, le mouvement a détaillé sa stratégie et ses ambitions pour le scrutin des 15 et 22 mars. «Le Parti travailliste a une liste dans chaque commune des îles Loyauté, une liste qui est ouverte au MNIS», développe son dirigeant Louis Kotra Uregei.
 

Démarche unitaire à Païta, au Mont-Dore ou à La Foa

«Sur un certain nombre de communes de la Grande terre, enchaîne-t-il, nous avons des listes unitaires, que nous soutenons et pour lesquelles nous appelons à voter.» C'est le cas à Païta, où André Forest figure en troisième position sur la liste Votre identité notre richesse conduite par Louis Mapou. Au Mont-Dore, Notre ville vers une nation arc-en-ciel compte Marie-Héloïse Wamytan-Uregei à la cinquième place. Et à La Foa, Jean-Fideli Malalua est numéro cinq sur la liste Ciri.
 

«Selon leur conscience»

«Et puis, vous avez des communes où nous n’avons pas de représentant, et nous laissons le libre choix à ceux qui sont des adhérents ou des sympathisants du Parti travailliste, pour voter selon leur conscience», résume LKU. 
 

Grandes thématiques et priorités locales

Quant aux thèmes privilégiés pour faire campagne : «Les différentes listes ont chacune leurs priorités. Ce sont des élections locales, donc avec des programmes qui concernent en particulier chaque commune, répond Louis Kotra Uregei. Après, au niveau du Parti travailliste, vous avez quand même des grandes questions qui concernent la jeunesse, l’emploi, le social, la protection de l’environnement.»

Des propos recueillis par Gaël Detcheverry : 
©nouvellecaledonie