A Ouvéa, incendie de bungalows dans une table d'hôtes

incendies ouvéa
Vue de Lékine, Ouvéaimage d'illustration.
Vue de Lékine, image d'illustration. ©Coralie Cochin / NC la 1ere
La table d'hôtes La Porte du paradis, située à Lékine dans le Sud d'Ouvéa, a perdu lundi soir deux bungalows sur sept. Il n'en reste que des cendres, relate le propriétaire. 
[MISE A JOUR AVEC TEMOIGNAGE]

A Ouvéa, dans la nuit de lundi à mardi, deux bungalows sur sept sont partis en fumée à la table d’hôtes La Porte du paradis, située à Lékine, dans le sud de Iaai. Il ne reste que des cendres de ces cases faites de paille et de feuilles de cocotier.
 

Pompiers

Le propriétaire, Roger Alosio, raconte avoir été prévenu vers 19h45 «qu'il y avait quelque d'anormal au niveau des bungalows en bord de mer». Quand lui-même et sa femme ont accouru sur place, une petite-nièce et un jeune homme avaient déjà essayé de venir à bout du brasier. «Ils ne pouvaient pas à eux deux éteindre le feu. Ils ont appelé les pompiers. Ils sont arrivés pour nous aider, et voilà. Ils ont réussi à sauver les cinq autres bungalows», poursuit cet homme de 65 ans. 
Le récit de Roger Alosio recueilli par Claudette Trupit :

Bungalows brûlés, Roger Alosio

 

Plainte

L’incendie ayant endommagé l’installation électrique, la table d’hôtes se retrouve privée de courant. Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie de Fayaoué. L’enquête a été confiée à cette brigade. Demain, les techniciens en identification criminelle doivent se rendre à Ouvéa.
 

Référendum ? 

«Les deux personnes qui sont venues nous prévenir, explique le propriétaire, nous ont dit qu'une voiture était arrêtée à hauteur des bungalows qui ont brûlé et quand ils se sont approchés, la voiture est partie.» Dans une publication qui a été diffusée sur les réseaux sociaux, Roger Alosio évoque cet incendie, indique avoir été pendant vingt ans militant du FLNKS et précise qu'il a voté Non au référendum.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live