Le bac de la Ouaième a été réparé

transports hienghène
Le bac de la Ouaième, Hienghène, septembre 2019
Le bac de la Ouaième. ©Nadine Goapana / NC la 1ere
Deux matinées d'interruption, dans la traversée de la Ouaième, et le bac qui relie Hienghène à Pouébo a repris un service normal. Avec des propulseurs en meilleur état.
Les habitants et les touristes auront été privés de «leur» bac pendant deux matinées. Les jeudi 2 et 9 juillet, de 8 heures à midi, le dernier spécimen du genre encore en activité sur le Caillou a cessé d'assurer la traversée de la Ouaième, pour les gens comme pour les véhicules. Un créneau horaire choisi pour procéder à des manipulations techniques sans gêner le transport des écoliers. 
 

Réparation à Nouméa

L'intervention consistait à enlever les propulseurs hydrauliques du bac, puis à les remettre. «La semaine qui s'est passée entre les deux jeudis, il y a eu la réparation de l'entreprise sur Nouméa», explique Pierre Tagatamanogi, chef d’exploitation à la direction de l'Aménagement et du foncier de la province Nord, à Touho. 
 

C'est l'axe des hélices qui était abimé. En fait, c'était usé tout simplement.
- Pierre Tagatamanogi, DAF, province Nord

 

En atelier

«On est éloignés de Nouméa et on n'a pas le matériel adéquat pour intervenir, pour faire les réparations, on est obligés de demander à l'entreprise de faire ça dans son atelier. C'est plus facile et plus rapide pour elle», ajoute-t-il, en précisant : «C'est l'axe des hélices qui était abimé. En fait, c'était usé tout simplement.»

Ses explications recueillies par Marguerite Poigoune :

Pierre Tagatamanogi, bac réparé

Les Outre-mer en continu
Accéder au live