nouvelle calédonie
info locale

Calédoniens ailleurs : Denis Pourawa, sauvé par son art

Portrait Province nord
Denis Pourawa, auteur, poète, slameur, musicien
Auteur, poète, slameur, musicien, Denis Pourawa travaille sur l'expérimentation artistique. ©DR Denis Pourawa
De nombreux jeunes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, formation, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l'aventure ailleurs ? Cette semaine, Denis Pourawa, auteur installé à Paris.
"L’artistique m’a permis de respirer, de vivre, car j’étais un militant politique et j’ai tout lâché car je voulais être libre (…) Si j’ai fait le choix de l’art, c’est parce que je voulais sauver quelque chose en moi".

Pour Denis Pourawa, choisir une carrière artistique fut salvateur. Une décision qui fait de lui un des auteurs les plus reconnus de sa génération. Sa conscience politique, son imaginaire vif, ses réflexions sociales acquises depuis l’enfance peuvent expliquer son parcours atypique.

Originaire de la tribu de Mérénémé, aux abords de Canala, le poète développe très jeune sa sensibilité artistique. Ses proches prennent le temps de lui expliquer, de lui raconter la nature et les choses qui l’entourent. Dès l’âge de 10 ans, Denis consigne réflexions et savoir dans des carnets de notes avant de tenir un journal intime. Mais bientôt, c’est son engagement politique qui prend le dessus. 

Adolescent dans les années 1980, l’écrivain est au cœur de l'ébullition culturelle et politique des Evènements.  Sa véritable prise de conscience a lieu quand il débarque à la Vallée-du-Tir à Nouméa pour poursuivre sa scolarité. "C’était un ghetto. A l’école aussi nous étions mis de côté, alors en troisième je suis parti."

En 1987, révolutionnaire, Denis s’engage dans l’associatif militant et culturel avec son groupe de musique UDJO Union des Jeunes Oubliés. Mais le jeune homme s’égard dans ses choix. A 20 ans, refusant de faire partie de cette génération sacrifiée, Denis revient à son art. C’est désormais dans les livres ou sur scène qu’il livrera ses combats, transmettra ses idées. "C’est par la musique et la parole des Anciens que je suis revenu à trouver dans l’écriture un renouvellement du souffle des miens…" 

Denis Pourawa vit en Europe
Le poète vit à Paris depuis 2009 ©Ambre Lefeivre

Un temps journaliste, l’artiste se forme à l’écriture grâce à des formations au Centre Culturel Tjibaou. En 2003, il publie son premier album jeunesse Téâ Kanaké. D’une publication à l’autre, Denis poursuit un cheminement artistique qui l’incite à s’installer à Paris en 2009. Il multiplie les expérimentations et les performances artistiques en Europe. 

Comédien dans une compagnie de théâtre polonaise en 2010, il déclame sur scène du Shakespeare ou du Beckett dans sa langue, le xârâcùù. En 2016, une nouvelle expérience attend l’écrivain à Lyon. Il compte travailler sur "le geste de la relation poétique." Le slameur sait qu’il reviendra au pays un jour même s’il regrette "qu’il n’y ait pas de vision politique culturelle du pays." 

Découvrez un texte inédit du poète

"Le Destin Commun 
En politique est-ce de l'utopie ?
Ors, l'utopie est poétique
Le Destin Commun ...
Est politiquement un projet Poétique Humain.
 
Pas de Culture sans Futur ?
Nous serons Citoyens Kalédoniens
Nous chanterons l'hymne à l'amour d'Edith Piaf
Jouant en arpège rythmé des bambous et des bwanjep
Nos voix se mêleront sans frontières
Province Nord
Province Sud
Province Îles
Une vision nouvelle de notre pays rêvé ?
Notre Culture au Pays réel nous élèvera ensemble"
Paris 20/12/2015

Découvrez quelques extraits de différentes prestations scéniques et artistiques de Denis Pourawa 
Comédien, slameur, écrivain, Denis Pourawa multiplie les projets


Publicité