Fratricide de Canala : les premiers témoins à la barre

justice canala
Assises fratricide canala
©NC la 1ere
Aux Assises, le procès d’un homme de 26 ans accusé d’avoir tué son frère le 5 août 2018 à la tribu de Mia à Canala se tient jusqu'à mercredi soir. Pour cette première journée d’audience, la matinée a été consacrée au rappel des faits et à l’audition des premiers témoins.
 
Ce sont, trois frères dont l’un a été adopté qui ont grandi ensemble, éduqués par leur père à Canala. Trois frères sans problèmes qui ont ce 5 août 2018 cédé à la colère, à la violence.
Cette affaire de fratricide est jugée depuis ce mardi matin aux Assises de la Nouvelle-Calédonie. Une première journée lors de laquelle la cour a commencé à restituer les faits, à l’aide des premiers témoins.
 

Des insultes et des coups de feu

Ce soir-là, le jeune homme qui se trouve aujourd’hui dans le box des accusés est très alcoolisé, il se rend chez son grand frère après avoir été chassé du mariage de son oncle. Il est très énervé et saisit un sabre au cours du repas. Son frère s’énerve à son tour et tire plusieurs coups de feu en l’air. « C’était pour lui faire peur », a-t-il expliqué à la barre. Les choses se calment enfin et le frère adoptif intervient.
C’est en allant s’expliquer à l’extérieur du domicile que ce dernier reçoit le coup de sabre mortel. « Il m’a insulté », a précisé l’accusé qui avait du mal à s’expliquer clairement.
Des insultes qu’il juge graves, plus graves que la mort de son frère. A la barre, l’accusé n’éprouve aucun remords et maintient qu’il ne voulait pas le tuer. Le procès se poursuit ce mercredi.