nouvelle calédonie
info locale

Un centre multiservice pour relancer l’économie de Pouébo

économie Province nord
pouébo
Le futur centre multiservice de Pouébo devrait coûter 320 millions de FCFP. ©Cédrick Wakahugnème NC 1ERE
C’est un projet qui va booster l’activité économique sur la commune de Pouébo. Un Centre multiservice pourrait voir le jour l’an prochain. Un projet d’envergure financé par l’Etat, la Province Nord et la commune.
Pweevo, c’est cette commune de l’Extrême Nord, que bon nombre d’automobilistes traversent, sans même prendre le temps de s’arrêter. Ainsi pour que les gens s’arrêtent, la Mairie a décidé de créer un Centre multiservice. L’objectif est de créer de l’activité sur la commune. « Ici à Pouébo nous n’avons pas de mine comme sur la côte Ouest », souligne Jean-Baptiste Dalap, le Maire de la commune de Pouébo. « Toute notre activité est tournée autour de l’agriculture et de la pêche », poursuit l’édile de la commune, « Quand je suis rentré à la mairie les parents m’ont interpellé. Ils m’ont demandé pourquoi les enfants mangent des surgelés à l’école alors que nous avons des fruits et des légumes chez nous. Ce projet doit nous donner une nouvelle vision du développement économique de notre commune ».

Un projet acteur du développement économique
 
Le centre multiservice accueillera sur une partie de son installation un centre de collecte de produits agricoles et de la pêche. Il comprendra par ailleurs, une pharmacie, un cabinet médical, une agence bancaire, un restaurant ou encore un magasin. La liste est longue. « L’idée principale est que l’ensemble des services à la population se retrouvent en un seul lieu », indique le 1er magistrat de la commune, «  cette structure doit générer autour d’elle de l’activité économique ». Ce centre multiservice sera implanté à proximité de la Mairie sur des terres du GDPL « Tchoya Kavarik ». Coût global de l’opération: 320 millions de FCFP. Un projet financé à 40% chacun par l’Etat et la Province Nord et les 20% restants par la commune. Les premiers coups de pioches sont attendus au 2ème trimestre 2017. 
Publicité