publicité

Le centre culturel de Hienghène prend soin de ses cases

A Hienghène, la rénovation du centre culturel va sur sa fin. Les cases des deux grandes chefferies auront bientôt fait peau neuve. 

La reconstruction de la case Bwarhat avance bien, celle de la case Goa est achevée. © NC la 1ère / Marguerite Poigoune
© NC la 1ère / Marguerite Poigoune La reconstruction de la case Bwarhat avance bien, celle de la case Goa est achevée.
  • Marguerite Poigoune, avec F.T.
  • Publié le
Elles sont situées sur le site du centre culturel, et ont été reconstruites là où elles avaient été bâties par les anciens. Toutes recouvertes de paille, et de matériaux issus de la nature, les deux cases ont une grande importance pour les gens de Hyehen (Hienghène): elles symbolisent les deux chefferies, les districts de Goa et Bwarhat. 
 

Lieu d'échange

«Les tribus qui représentent la chefferie de Goa commencent par la tribu de Tiendanite et ça remonte jusqu’à Tendo», décrit Angélo Fisdiepas, chargé d’actions culturelles au centre Goa Ma Bwarhat. «Bwarhat​​​​​​​, c’est tout le bord de mer, à partir de la vallée, de Wérap, Lindéralique, Pindache… Ça descend jusqu’à Tao.» Et d’ajouter: «A partir du moment où nos vieux ont mis en place ces deux cases, ça représente aussi l’échange qui se fait entre les chefferies, à travers les aliments, à travers tout ce qui est animations, savoir-faire, etc.»
 

Constructions traditionnelles

La case Goa a nécessité une reconstruction. Les travaux ont duré dix jours et sont déjà terminés. La case Bwarhat a juste besoin d’une rénovation et le chantier est toujours en cours. Il s’agit de constructions traditionnelles. «Les poteaux sont en bois de fer, parce que c’est un bois qui est assez solide, décrit Angélo Fisdiepas. La plupart des travers sont en palétuvier de forêt. La toiture est en paille de Ponérihouen et en-dessous de la paille, ce sont les feuilles de cocotier tressé.» 
 

Réouverture en octobre

«On essaie de mobiliser les gens de la chefferie Bwarhat​​​​​​​ pour faire en sorte qu’elle soit terminée avant la réouverture», conclut-il. Ces chantiers font en effet partie des travaux de rénovation et d’extension du centre culturel, qui doivent s’achever avant la réouverture au public prévue le mois prochain. A cette occasion, des festivités sont prévues du lundi 8 au samedi 13 octobre.

Sur le même thème

  • culture

    Retour au centre culturel Goa ma Bwarhat

    Fermé depuis 2012, le centre culturel de Hienghène a retrouvé le public quatre jours durant. De lundi à jeudi, les visiteurs petits et grands ont croisé les artistes et les artisans. Ensemble, ils ont pris possession des lieux après rénovation et extension, même si le chantier n'est pas terminé.

  • culture

    Païta tente d'initier les plus jeunes aux pratiques culturelles

    La Mission d'insertion des Jeunes de la Province Sud organisait ce mercredi son rendez-vous de l'information " Ma culture, ma richesse ". A Païta, des ateliers étaient proposés aux enfants, de la vannerie à la poterie en passant par la sculpture. 

  • culture

    Ânûû-rû Âboro : le festival maintenu mais réduit

    Après des mois d'incertitude, le festival Ânûû-rû Âboro aura bien lieu le mois prochain à la médiathèque de Poindimié. Mais dans un contexte de restriction budgétaire, la programmation a été revue à la baisse. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play