publicité

A Hienghène, une coupe Tjibaou exceptionnelle

C’est une coupe Tjibaou très particulière qui se déroule à Hienghène, cette année. Près de 200 jeunes se rencontrent depuis mercredi à travers des jeux inter-tribus. Une édition décalée pour coïncider avec le trentième anniversaire de la disparition de Jean-Marie Tjibaou et Yeiwéné Yeiwéné. 

© Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
  • Marguerite Poigoune, avec F.T.
  • Publié le
Face à la poule de Hienghène, Wetipo contre Tanghene: en ce mercredi, premier jour de la coupe Tjibaou 2019, les deux équipes s’affrontent au tir à l’arc. «On a un peu le stress de voir qui va gagner mais sinon, ça va», résume Livia. Elle fait partie de Wetipo, qui représente sa tribu de Werap mais aussi celles de Tiwamack et Poindap. A l’autre bout du terrain, d’autres tribus se relaient sur les deux terrains de volley-ball. Et dans la salle omnisports, c’est le futsal.
 
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
 

«Faire le sport, et représenter la maison»

Les 22 tribus de Hienghène participent à la coupe Tjibaou, des plus petits aux adultes. Les enfants de la commune sont toujours ravis de se retrouver, et de se joindre aux différentes disciplines proposées. Ils expliquent pourquoi: «J'ai voulu faire le sport, et représenter aussi la maison.» Autre réaction: «Je crois qu'on va faire du volley, et après du futsal. Là, on vient juste de passer au tir à l'arc. C'était bien, parce que je n'en avais jamais fait, encore.»
 
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
 

Retardée exprès

Traditionnellement organisée entre janvier et février, la coupe Tjibaou a été décalée cette année, pour coïncider avec une commémoration très importante pour Hienghène: le trentième anniversaire de la disparition de Jean-Marie Tjibaou et Yeiwéné Yeiwéné, tués le 4 mai 1989 à Ouvéa. 
 
 

Associer les jeunes à un moment historique

Une manière de faire participer les jeunes à ce moment historique à travers le sport. «Il y a 22 tribus», décrit Romaric Néa, de l’association Koi Theen qui co-organise l’événement. «On a rassemblé des tribus pour faire dix équipes, et le samedi sera vraiment consacré à la super ligue. Ça va faire venir nos voisins de Touho. Il y aura aussi les équipes de Baco... C'est une manière de partager avec eux l'histoire de Jean-Marie. Autour du sport et de la culture.»
 
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
 

Hienghène-Wacaele

Les demi-finales des jeux intertribus sont prévus ce jeudi en fin de journée et les finales, vendredi soir. D’autres épreuves sont programmées samedi avec du futsal, du volley en super ligue. Et un match de football samedi après-midi entre Hienghène Sport et les Maréens de l'ES Wacaele. 
 
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
© Marguerite Poigoune/NCla1ere
 

Résidences culturelles

Outre la partie sport, des activités culturelles sont aussi au rendez-vous à compter de ce jeudi. Une programmation étoffée, pour marquer ces trente ans. Avec pour slogan une phrase de l’ancien leader indépendantiste, choisie par les élèves de l’école publique de Hienghène: «aider les gens à être au mieux de ce qu’ils pourraient être».
 
Au programme de la coupe Tjibaou.
Au programme de la coupe Tjibaou.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play