Hienghène maintient l'alerte aux requins et l'interdiction de baignade

sécurité hienghène
Office de tourisme et base nautique, village de Hienghène, début 2018
Au village de Hienghène, photo d'illustration. ©Office de tourisme de Hienghène
A Hienghène, des requins ont encore été repérés ces derniers jours, sur le littoral ou en embouchure de rivière. L’interdiction de se baigner, prise le 11 janvier, a été reconduite. Sans pour autant affecter la fréquentation de la commune, selon l'office de tourisme. 
La mairie de Hienghène a reconduit l’interdiction de baignade sur les plages et dans les embouchures. Une décision prise lundi, après rapport des pompiers municipaux de Hyehen: les personnels du centre de secours effectuent des rondes trois fois par jour afin de repérer d’éventuels requins. 
 

Vus par les pompiers ou les habitants

Vendredi encore, ils en ont vus dans l’embouchure de la Hienghène. «On a aperçu un requin à proximité de la tribu de Ganem, et qui remontait vers la vallée», relate Miguel Kayara, chef de corps des pompiers de Hienghène. «Samedi, il n’y avait pas de présence de requin et puis dimanche, nous avons eu des appels des habitants du village, pour nous prévenir que deux requins rôdaient devant la base nautique, dans la baie de Hienghène, et qu’ils attaquaient les poissons.» 
 

Multiples activités

Cette interdiction de baignade ne semble pas affecter la fréquentation touristique dans la commune. Si le plongeon dans le bleu n’est pas autorisé, les autres activités ne manquent pas. «La particularité de Hienghène est qu’il y a de multiples activités», souligne Sylvana Binet, directrice de l’office de tourisme de Hienghène.
 
Bateau en baie de Hienghène
Balade en bateau, photo d'illustration. ©Office de tourisme de Hienghène
 

Pic de fréquentation

«A défaut de la baignade en mer, nous avons la baignade en rivière, avec les cascades et les petites rivières tout le long, en allant jusqu’à Pouébo. Et d’autres activités en plus, poursuit-elle. L’interdiction de baignade n’a pas entraîné l’arrêt des activités nautiques. Tout ce qui est balade en bateau a pu être assuré et continue d’être assuré à ce jour.» Hienghène reçoit du monde, depuis le 1er janvier. «C’est la période où la fréquentation explose.»
 

En attendant le prochain rapport

Les pompiers continueront leurs rondes jusqu’à vendredi et transmettront un nouveau rapport à la mairie. Laquelle décidera alors si elle lève l’interdiction de baignade, ou non.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live