Municipales 2020 : le débat du second tour à Hienghène

élections hienghène
débat hienghène
©NC La 1ère
À Hienghène, le taux d'abstention était de 47,98% au premier tour soit 1186 personnes qui ne sont pas allées voter. Les trois candidats devront convaincre les électeurs le 28 juin prochain. Les grands axes du débat: la gestion de l'eau, la réfection des routes ou encore le tourisme.
 

 

Les candidats au second tour

  • Bernard Ouillate, UC-FLNKS Hyehen
  • André Levy, Sowei FLNKS Hyehen
  • André Walewene, Une autre voie pour le développement et l'innovation

Le débat de l'entre-deux-tours

A noter qu'André Walewene n'a pu être présent au débat, il a été reçu seul le lendemain. Les candidats ont ainsi abordé plusieurs thématiques importantes : l'accès à l'eau potable pour tous les habitants, la gestion des eaux usées, la réfection des routes communales et les initiatives pour développer le tourisme, notamment vers les vallées. 
 

L'accés à l'eau pour tous

Dans la politique de l'eau partagée, Hienghène fait partie des communes pilotes. La commune possède un fort taux de pluviométrie dans l'année. Actuellement, un seul captage alimente l'ensemble de la population de Hienghène. "Il faudrait peut être multiplier certains captages pour qu'on ait plusieurs accès à l'eau car à l'heure d'aujourd'hui, nous n'avons que le barrage de Tendo et le barrage de Tangen", indique André Levy, le maire sortant. "Mais celui-ci n'est pas assez puissant pour pouvoir alimenter les habitations en fin de course, donc il faut mettre une technicité avec des pompes pour pouvoir tirer l'eau."

De son côté, Bernard Ouillate parle d'un "projet d'électrification en cours de discussion avec des travaux qui devraient commencer en fin d'année" . Il indique également qu'un captage alimente trois tribus dont celle de Panié. "Nous n'avons pas de problèmes parce qu'on a une rivière qui produit de l'eau constamment et c'est là que l'on a un projet hydraulique."

Le lendemain, André Walewene estimait que «les deux barrages sont largement suffisants pour alimenter le village et les alentours. Il faut juste entretenir», en évoquant la question des fuites à Tangen. Il mentionnait aussi la piste d'entretenir la ressource eau en travaillant avec des associations qui s’occupent de l’environnement - «à Hienghène, on en a beaucoup»
 

La gestion des eaux usées

"Nous avons au moins une station d'épuration qui fonctionne, nous essayons d'en mettre une à Tenem, c'est une volonté de la commune " Mais centraliser sur un seul endroit, ça reste compliqué. "On pense qu'à un certain moment il faudra privilégier les assainissements individuels sachant qu'il faudra trouver aussi un service qui permettra de vider ces assainissements" indique André Levy. 

Bernard Ouillate est en faveur d'une station d'épuration à Tendo. "On voit l'effet de l'eau qui sort sale. On parle de santé, d'environnement et il faut aller dans ce sens là" (la création de la station d'épuration) 
 

La réfection des routes

Les routes sont "impraticables et détériorées", comme l'ont fait remarquer les habitants depuis quelques années. Le débat s'est notamment attardé sur la route transversale qui relie la commune à Kaala-Gomen et traverse huit tribus, soit 70km de voirie. Un projet de six milliards, financé à 90% par la province Nord et à 10% par la commune.

"Les financements qui concernent les routes municipales, on n'en a pas beaucoup. À Hienghène, la priorité c'est la route Hienghène-Kaala-Gomen" explique André Levy. "L'intérêt de cette route transversale, c'est pour pouvoir emmener le tourisme dans nos tribus éloignées, là-bas on a de l'accueil chez l'habitant. Peu de touristes osent y aller par rapport à la route."  

Une route qui permettrait de désenclaver les tribus, aller plus facilement sur la côte Ouest et qui devrait être faite d'ici à dix ans, selon les candidats. 

« Ça va être le cordon ombilical des tribus», renchérit André Walewene. «Avant de parler développement, il faut développer cette route.» Le candidat appartenait au collectif d'usagers qui a justement dénoncé l'état des routes. Sa liste propose notamment d'aménager «une annexe municipale» pour rapprocher la mairie et les services techniques des tribus difficiles d'accès. 

Les initiatives locales et économiques

Comment la mairie peut-elle accompagner les acteurs locaux ? Les deux candidats au débat sont tous les deux d'accord sur l'utilité du programme pilote Marpous («Maquette d’aménagement restructuration provinciale d’occupation et d’utilisation des sols»), un programme de la province Nord qui démarre dans la tribu de Werap.

Bernard Ouillate indique que "le projet Marpous, c'est surtout pour installer nos jeunes et les aider à s'installer ailleurs. Avec un privé, si on privatise le Marpous, ça ira plus vite s'il y a déjà au niveau coutumier, les clans qui s'entendent." 

Sur ce point, André Levy ajoute :  "Il a fallu plus de dix ans pour faire en sorte que les clans, qui sont concernés par l'attribution de ces parcelles soient d'accord. On a une difficulté qui est d'ordre physique, on ne peut pas construire où on veut. Avec les géomètres, on s'est demandé comment faire le tracé des routes."

André Walewene se montre plus critique sur ce projet. «Les gens de Werap sont déçus, assure-t-il. Ça fait treize ans que ça traîne.» Et d'appeler à travailler avec des privés plutôt qu'en régie. 
 

Comment privilégier le tourisme vers les vallées ?

En 2019, plus de 7000 touristes auraient voyagé vers Hienghène. "C'est quelque chose que l'on va mettre en première ligne aujourd'hui, après la pandémie", a déclaré Bernard Ouillate. 

De son côté, André Levy indique quelques pistes pour développer le tourisme. "Il y a la nécessité de faire la promotion pour Hienghène, il faut accentuer cette promotion de dire qu'il n'y a pas que la Poule couveuse, il y a les tribus enclavées, il y a la nature, il y a le Mont-Panié etc. Il faut utiliser au maximum les réseaux sociaux."

«Il y a le soutien à toutes les petites structures qui existent déjà,
renchérit André Walewene. Soutien financier et un cahier de charte pour aider les personnes à vraiment définir ce qui pourrait attirer les touristes et ce qui pourrait être fait pour qu'ils se sentent bien quand ils arrivent.» Il souhaite également renforcer les moyens humains alloués à la promotion touristique de Hienghène.

Le débat complet, animé par Nadine Goapana :
Et l'invité de la matinale qui l'a complété, avec Charlotte Mestre :  

Municipales Hyehen, IDLM André Walewene

 

Les résultats du premier tour

Hienghène : le 1er tour des Municipales
Les Outre-mer en continu
Accéder au live