publicité

Retour au centre culturel Goa ma Bwarhat

Fermé depuis 2012, le centre culturel de Hienghène a retrouvé le public quatre jours durant. De lundi à jeudi, les visiteurs petits et grands ont croisé les artistes et les artisans. Ensemble, ils ont pris possession des lieux après rénovation et extension, même si le chantier n'est pas terminé.

© NC la 1ère / Marguerite Poigoune
© NC la 1ère / Marguerite Poigoune
  • Marguerite Poigoune, Gilbert Assawa et David Sigal, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Le premier centre culturel de Calédonie est apparu à Hienghène en octobre 1984. Et puis en 2012, après trois décennies au service des arts, Goa ma Bwarhat a fermé ses portes, le temps de faire peau neuve. C'est rénové et agrandi qu'il a rouvert ce lundi 8 octobre, environ six ans plus tard. Et même si les travaux ne sont pas terminés, ça valait bien une fête.
 
© NC la 1ère / Marguerite Poigoune
© NC la 1ère / Marguerite Poigoune
 

Evolution des pratiques

Plusieurs jours de festivités, mêmes, durant lesquels les élèves du bassin et le grand public ont été conviés à s'approprier de nouveau les lieux. Et à apprécier l'évolution des pratiques artistiques rendues possibles par ce chantier.
Le reportage de Gilbert Assawa et David Sigal.
CENTRE CULTUREL DE HIENGHENE
 

Un studio de musique

Le centre Goa ma Bwarhat s'enrichit d'un espace contemporain, avec un studio de musique, mais aussi une salle de danse, une autre dédiée aux arts graphiques, une salle d'audiovisuel… Il conserve par ailleurs les espaces dédiés à la sculpture, la vannerie, la culture ou la poterie. Ecoutez la description de Doriane Poymegna, chef du service valorisation du patrimoine à la province Nord. Elle répond à Marguerite Poigoune. 
«En fonction des besoins identifiés par l'équipe»
​​​​​​​

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play