Catastrophe de Houaïlou : les ultimes recherches n'ont rien donné et sont arrêtées

catastrophes naturelles houaïlou
houaïlou après
Dominique Poëdi a longtemps cherché le corps de ses proches disparus. ©NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème
La mission de recherche et de sécurisation qui a commencé samedi à Houaïlou est terminée. L'ensemble de la zone a déjà été sondé, sans espoir de retrouver les dépouilles des trois habitants disparus dans les glissements de terrain qui endeuillaient Gouareu et Ouakaya, il y a huit mois.
La mission s'est arrête dès le lundi soir. L'équipe envoyée à Houaïlou pour d'ultimes recherches n'a pas trouvé les corps des trois habitants portés disparus depuis le 22 novembre 2016. Quand des glissements de terrain avaient endeuillé les tribus de Gouareu et de Ouakaya.

Ni corps, ni grenades

Les experts de Métropole, notamment des démineurs et un maître-chien, et les agents de la sécurité civile n'ont pas non plus repéré les engins explosifs signalés dans une habitation effondrée de Gouareu. Or, ils ont sondé, plus vite que prévu, l'ensemble de la zone. La décision a donc été prise, avec les différents acteurs, d'en rester là, explique Danilo Gupéy, le directeur adjoint de la sécurité civile. 


Retrouvez par ailleurs le communiqué adressé par la sécurité civile.

Communiqué sur la fin de mission à Houaïlou


Réunion ce mardi

Un compte-rendu de ces recherches, qui étaient menées depuis samedi matin, était prévu ce mardi en direction des partenaires locaux de cette démarche.