publicité

Houaïlou retrouvera bientôt un centre de secours

L'an prochain, les pompiers de Houaïlou devraient être basés dans un centre d'incendie et de secours digne de ce nom, situé à Do Neva. Le chantier commencera le mois prochain pour remplacer la caserne détruite par un glissement de terrain en décembre 2011.

Cérémonie de la première «pierre», le jeudi 28 mars. © Marguerite Poigoune / NC la 1ere
© Marguerite Poigoune / NC la 1ere Cérémonie de la première «pierre», le jeudi 28 mars.
  • Marguerite Poigoune, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Trouver un terrain pour le nouveau centre de secours de Houaïlou n’a pas été une tâche facile, vu les risques de glissements de terrain dans la commune. L’ancienne caserne, située au-dessus des ateliers municipaux, avait justement été détruite par un éboulement, lié aux intempéries de décembre 2011.
 

Locaux provisoires à Wani

C’était un bâtiment tout neuf, qui n’avait même pas été inauguré. Depuis, les pompiers étaient installés dans un local situé à Wani, où les conditions de travail s’avèrent limitées. Mais un site a été identifié. Il se trouve près de l’établissement scolaire de Do Neva et a nécessité de gros travaux de terrassement.
 
Les pompiers sont pour l'instant basés à Wani. © Marguerite Poigoune / NC la 1ere
© Marguerite Poigoune / NC la 1ere Les pompiers sont pour l'instant basés à Wani.
 

Parpaings symboliques

Ce jeudi matin, le futur centre de secours a reçu sa première «pierre». En réalité, un ensemble de parpaings. La cérémonie s’est faite en présence de personnalités comme la commissaire de la République déléguée à la province Nord, des élus municipaux de Waa wi luu et d’autres communes, de la population et de représentants de la sécurité civile.
 
Vue générale du projet de nouvelle caserne. © DR
© DR Vue générale du projet de nouvelle caserne.
 

Plus de 192 millions

La nouvelle caserne comprendra deux bâtiments, dont l’un à double niveau. Les travaux doivent débuter en avril, pour une livraison prévue entre décembre et janvier. Coût total: 192, 4 millions, financés à 80% par l’Etat, notamment à travers son fonds exceptionnel d’investissement, et à 20% par la commune de Houaïlou.
 
Le bâtiment administratif. © DR
© DR Le bâtiment administratif.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play