Un plan de sauvegarde pour les établissements scolaires de Houaïlou

houaïlou
Établissement scolaire Doneva Houaïlou
©Marguerite Poigoune
À Houaïlou, le collège et le lycée agricole sont en difficulté. En cause : le manque d’élèves au sein des établissements scolaires. L'école primaire de Doneva n'a d'ailleurs pas ouvert ses portes en février dernier. Un plan de sauvegarde est en cours, afin d’éviter un arrêt définitif. 
Avec seulement quatre élèves inscrits pour la rentrée, l’école primaire de Doneva n'a pas ouvert ses portes en février dernier. Une clôture provisoire, alors que le collège est quant à lui également en difficulté avec seulement trente-cinq élèves reçus cette année. Même situation au sein du lycée agricole, qui accueille pour 2020, quatre-vingt jeunes. 
 

Garanties


La directrice Isabelle Le Moal a rencontré ce mercredi le personnel de Doneva ainsi que les parents d’élèves, afin d’échanger autour du plan de sauvegarde retenu pour les établissements de l’alliance scolaire de Houaïlou. La fermeture des portes de l’école primaire de l’enseignement privé protestant est provisoire assure la directrice, en attendant de trouver des solutions pérennes.

« Il n’y a aucune fermeture définitive bien évidemment. Là, la structure ne nous permettait pas d’avoir un enseignant puisqu’il était prévu d’accueillir quatre élèves, on ne peut pas la laisser ouverte pour quatre élèves. Par contre, pour pouvoir rouvrir, il va falloir apporter les garanties nécessaires auprès du vice-rectorat et des institutions, de manière à ce qu’elle soit pérenne ».
Doneva école primaire 2
©Marguerite Poigoune
 

Augmenter le nombre d'élèves


L’occasion de faire le point sur la situation des trois établissements scolaires de Doneva. L’objectif étant d’augmenter le nombre d’élèves accueillis sur site explique Lionel Weiri, président de l’APE de Doneva. « Il nous faudrait trouver des élèves pour remplir les classes, tant dans le primaire que dans le collège et le lycée. On va devoir s’y atteler et il faudra que l’on se réorganise également entre nous. Tout cela devra nous permettre, avec les autres acteurs sollicités, de pouvoir s’organiser pour 2022 ».

Des solutions devront être trouvées à partir de Doneva et être proposées à la directrice. Un avant-projet sera d'ailleurs présenté en conseil d’administration en avril prochain et sera affiné en juin 2020, lors d’une assemblée générale sur Doneva.
 

Offre de formation


Autre préoccupation d'Isabelle Le Moal : savoir si l'offre de formation correspond aux attentes des élèves. « Je compte sur les personnes de terrain qui vivent ici et qui y travaillent, de trouver et de proposer les solutions qui seront les plus appropriées à Houaïlou. Nous avons une inquiétude sur le collège qui n’a que deux classes cette année, il nous faut retrouver des effectifs pour combler le collège. Pour le lycée, l’important c’est de savoir si l’offre de formation correspond encore à ce qu'attendent les élèves et les parents d’élèves », poursuit la directrice.