nouvelle calédonie
info locale

Kaala-Gomen surfe sur le numérique

culture kaala-gomen
Case numérique de Kaala-Gomen, novembre 2019
©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere
Les «cases numériques» se développent en province Nord. Depuis deux ans, la médiathèque de Kaala-Gomen connaît un vif succès. L’installation du Wi-Fi et d’ordinateurs permet à la population de se connecter au reste du monde via internet.
Les yeux rivés sur l’écran. Quelques hésitations à cliquer sur les pages. Charline Kedo est une novice dans l’utilisation d’internet. Mais l’animatrice de l’école du village à Kaala-Gomen n’est pas là par hasard. Elle vient chercher de quoi égayer les temps de repos de ses élèves. «Aujourd’hui, j’ai prévu de faire du coloriage avec les enfants, lance la jeune femme. La semaine dernière, j’ai imprimé des images à colorier de dessins animés. J’avais choisis Maya l’abeille. Les enfants n’ont pas aimé. Ils veulent des super-héros comme Hercule, Batman et Superman.»
 

Profils variés

A peine la médiathèque ouverte, les initiés se faufilent dans l’espace dédié à la «case numérique», alors que d’autres se connectent au Wi-Fi et s’installent confortablement sur les canapés. Les profils des utilisateurs sont différents. Il y a les assoiffés des réseaux sociaux, les amateurs de jeux ou encore les demandeurs d’emploi. En charge d’une association, Charline Boanemoa prépare les prochains camps de vacances dans sa tribu de Gamaï. «Là, on télécharge. Et lorsqu’on télécharge, on a besoin d’internet. Du coup, le fait de travailler avec Word ou Excel, ça nous aide grandement, assure la mère de famille. De plus, à la médiathèque on peut imprimer.»
 
Case numérique de Kaala-Gomen, novembre 2019
©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere
 

«Une fenêtre sur le monde»

La case numérique, un outil totalement gratuit à la disposition des habitants. Dans cette petite localité du Grand nord, l’accès à internet est difficile. «C’est bien que ce soit gratuit. Ça permet à des petites gens de pourvoir surfer sur la toile», renchérit Charline Boanémoa. «Internet, c’est bien de l’avoir car c’est l’ouverture, la découverte, une fenêtre sur le monde en quelque sorte ».
 

Depuis 2017

En 2017, la médiathèque fraîchement installée, avec le soutien de la commune, se dote de cette cyberbase, devenue aujourd’hui case numérique. Une nouveauté du genre initié par le gouvernement, qui permet à ses animateurs formés de proposer aux utilisateurs des activités connectées.
 

Apprendre les risques du net

«Nous ne sommes pas seulement là pour permettre l’accès à internet», commente Raïssa Boanemoa, l’animatrice de la case numérique. «Nous sommes là aussi pour proposer des choses à découvrir avec le numérique. Car internet, ce n’est pas seulement les réseaux sociaux. C’est aussi apprendre les risques autour de l’excès de l’utilisation de cet outil. Tout au long de l’année, on propose au public des thématiques de travail sous forme d’ateliers, pour mieux connaître cet outil mais surtout l’utiliser à bon escient.»
 

Travail avec les écoles

La fréquentation de la médiathèque est constante, à raison d’une vingtaine d’utilisateurs chaque jour. La case numérique travaille également avec les écoles du village et des tribus. Un outil dans l’air du temps, qui ferait presque envie aux autres communes du Nord. 
Publicité