nouvelle calédonie
info locale

Koné : 2 poilus, un seul peuple.

accord de nouméa province nord
Polus Koné
©NC1ère
A l'occasion du 68 ème anniversaire de la victoire des forces alliées sur l'Allemagne nazie, la commune de Koné lui a donné une signification particulière en inaugurant un monument aux morts avec deux soldats représentés: l'un européen, l'autre kanak, entourés des deux drapeaux.
La signification de la commémoration de ce matin, à Koné,est hautement symbolique.Même si les poilus renvoient plutôt au nom donné aux soldats ayant combattu lors de la 1ère guerre mondiale, c'est un 8 mai que les autorités de Koné ont choisi pour rendre hommage à tous ceux qui ont combattu,pour la liberté,lors des deux grands conflits mondiaux du 20 ème siècle. La présence du guerrier kanak, au côté de la statue "traditionnelle" du poilu européen, est une première! Cette double présence est là pour rappeler que tous ont combattu, côte à côte, pour les mêmes idéaux, jusqu'à donner leur vie,même si la reconnaissance,sur les frontons officiels, de la participation des soldats kanak,fut très tardive en Nouvelle-Calédonie.

koneautrefois
Cérémonie au monument aux morts de Koné autrefois. ©Collection Vautrin
Longtemps source de discorde à Koné,notamment lorsqu'en 2010, la mairie avait remplacé le soldat européen par un guerrier kanak,  la présence des deux poilus, flanqués des deux drapeaux tricolores et indépendantistes,dans le parc des cérémonies officielles du chef lieu de la province-nord,a été saluée,aujourd'hui 8 mai,par l'ensemble des personnalités officielles ayant fait le déplacement.Un symbole fort allant dans le sens d'un destin commun souhaité ,ici, par une grande majorité des habitants, dans une commune qui connaît depuis quelques années un brassage culturel inédit et très prometteur.

Gonzague de LA BOURDONNAYE

Ecoutez le reportage à Koné de Cédric WAKAHUMEGNE, de la rédaction radio de NC 1ère.


2 poilus de Koné

 

Regardez le reportage ,sur place, de Jean-Noël Méro: