Le conte s’invite à Koné

culture koné
Mois du conte Koné
©NC1ere/Cédrick Wakahugnème
Le centre culturel de Pomémie accueille depuis ce mardi 6 juin l’évènement Lisapo, le mois du conte. Reporté en avril dernier lors du passage des cyclones Cook et Donna, l’association Tagadé se retrouve pour une semaine de festivités.
Pour cette ouverture de Lisapo, rien de tel qu’un conte d’Amélence Darbois, à l’ombre d’un imposant banian. La conteuse d’origine congolaise relate les aventures de la feuille de cordyline. Un conte qui fait la part belle à l’imaginaire. Son auteur fait partie de la troupe des conteurs du Nord depuis sa création, il y a de cela une quinzaine d’années. 
« On dit que chaque homme est une histoire sacrée », confie la jeune femme. « On peut le remplacer par un conte et dans l’association Tagadé, nous avons cet espace-là où l’on peut partager par exemple les récits de vie de sa famille ». Tout au long de la semaine, les conteurs du Nord vont se relayer pour conter avec l’ensemble des visiteurs sur les installations du centre culturel de Pomémie.

 

Lisapo : un moment de partage entre conteurs

Sur les nattes et chaises, petits et grands se délectent des contes d’ici et d’ailleurs. Et chose inattendue, les contes font souvent de belles rencontres. De passage dans le Nord, Déborah Hnassil, conteuse de l’association Tapéné sur l’île de Nengone (Maré), n’a pas hésité à être de la partie. « J’ai marché depuis le village », indique la conteuse des îles, « ça me fait plaisir d’être là pour accompagner l’ensemble des conteurs. Aussi, j’aimerais partager mon savoir-faire et pourquoi pas conter sur les légendes de mon île ». Echange et partage sont les maîtres-mots de ce rendez-vous du mois du conte. L’évènement a dû être reporté à cause du passage des cyclones Cook et Donna en avril dernier.
 

Des contes et des ateliers pratiques

Cette semaine de conte est assez particulière pour la caravane de Lisapo. D’ordinaire, les conteurs du Nord sillonnent la Province pour conter dans les villages et les tribus. Désormais, à partir des contes, l’association décline des ateliers pratiques. « Nous avons expérimenté ce concept aujourd’hui », souligne Sonia Kondolo, membre de l’association Tagadé, « Amélence Darbois est partie sur l’histoire de cette cordyline qui voyage et qui rencontre d’autres plantes. Par la suite, nous avons poursuivi de manière très pratique en cheminant dans le centre culturel. Nous sommes allés de plantes en plantes et chacun a partagé ses connaissances sur les vertus de ces plantes », poursuit la conteuse.

 

Une semaine de festivités autour des contes

Cette quatorzième édition du mois du conte va se poursuivre jusqu’à samedi au centre culturel de Koné. Plusieurs rendez-vous sont prévus avec le public en journée. Par ailleurs, pour que l’atmosphère soit plus propice à l’écoute des contes et des légendes, Lisapo prévoit des soirées contes sous une lumière tamisée et autour d’un bon feu de bois.


Le reportage de Gilbert Assawa et Jean-Noël Méro 
©nouvellecaledonie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live