nouvelle calédonie
info locale

Vers un deuxième jour sans transport scolaire à Koné

transports koné
Grève des transporteurs à Koné, 2 mai 2019
©NCla1ere
A l'arrêt, les transporteurs scolaires de Koné. Du fait d'un problème dans le règlement de leurs factures, ils ont mené un mouvement d'humeur qui a contraint les parents à conduire eux-mêmes leurs enfants à l'école. Après concertation, la situation devrait rentrer dans l’ordre, mais lundi.
Il a fallu se débrouiller. Ce jeudi, près de 800 écoliers et collégiens de Koné ont été privés de bus scolaire. Comme l'avait annoncé la mairie en milieu de semaine «en raison d’un mouvement des transporteurs scolaires».
 

«Bug informatique»

«Le transport n'a pas été réglé depuis le mois de février», explique l'un d'entre eux. Loïc Maraeura véhicule les enfants de la région depuis dix ans. «La comptabilité a été changée. On n'a pas eu les règlements parce qu'il y a eu un bug informatique.»
 

Rencontre

Ce jeudi matin, la réunion de concertation avec l'équipe municipale a permis de mettre les doléances sur la table, et d'obtenir des explications techniques. «On a eu seulement un petit souci au niveau d'un calage informatique», détaille le secrétaire général de Koné, Théodore Moheamat. «Aujourd'hui, c'est rentré dans l'ordre, mais on souligne également que c'est un problème qui n'est arrivé qu'une seule fois.»
  

Les internes ramenés

Si la rencontre s'est conclue par quelques avancées, tout n'était pas réglé pour autant. Raison pour laquelle la grève des transporteurs se poursuivra ce vendredi, même si lundi marquera un retour à la normale. Mais les jeunes de Koné qui sont internes à Bourail, Nouméa et Païta ne seront pas touchés. Transportés normalement vendredi soir, ils pourront rentrer chez eux pour le week-end et repartir dimanche après-midi. Même chose pour les internes du collège de Koné.

Le reportage de Gilbert Assawa et David Sigal. 
©nouvellecaledonie
Publicité