Avant d'ouvrir, l’hôpital du Nord doit régler un problème de traitement de l'eau

santé koné
Hôpital de Koné : intérieur avant ouverture
L’hôpital de Koné représente un coût total de 6,69 milliards CFP. ©NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème
Le pôle sanitaire Nord n'accueillera pas le public avant un certain temps. Après un conseil d’administration extraordinaire mardi, son ouverture prévue le 1er août a été reportée à une date qui reste à définir. Le centre hospitalier doit en effet mettre aux normes son traitement de l'eau.
Depuis deux mois, les services du pôle sanitaire Nord enregistraient une flore bactérienne importante dans le traitement de l’eau en interne. Malgré plusieurs prélèvements et examens, les résultats n’avaient pas évolué. L’hôpital de Koné ne pouvait donc pas ouvrir comme prévu le 1er août, par mesure de sécurité à la fois pour les patients et pour l’établissement.
 
 

Un phénomène à endiguer

La structure devra faire appel, dans les plus brefs délais, à un spécialiste externe. Il s’agira de confirmer cette hausse de la flore bactérienne, mais surtout d’apporter des recommandations et des solutions. Passée cette expertise, des actions pourront être mises en place afin d’endiguer ce phénomène d’excès de bactéries, et surtout de parvenir à des normes plus réglementaires.
 
 

L'hôpital de Koumac et le dispensaire de Koné restent dans l'état

Ce report a forcément des incidences sur l’organisation des services. Pendant ce laps de temps, le personnel déjà présent va faire l’objet de formations approfondies pour les besoins de services spécialisés et pour se familiariser avec les nouveaux outils de soins mis en place. Mais les établissements hospitaliers déjà existants ne subiront aucun changement pour l'instant. Ni la chirurgie ni la maternité ne sont transférées de Koumac, tandis que le dispensaire de Koné conserve pour quelque temps encore ses urgences et ses consultations. 
 

Le personnel informé

L’accueil du public au pôle sanitaire de Koné est repoussé à une date qui n’est pas précisée. Aucun calendrier n’a été avancé par la direction. Après le conseil d’administration extraordinaire qui s’est tenu ce matin, le personnel dans son ensemble a été convoqué, afin d’être informé de la situation et de cette décision prise au plus haut niveau.
L'ouverture sera d'abord partielle
Ce report n'est pas du à un manque de personnel, selon la direction du CHN. Elle rappelle en effet que l'ouverture au 1er août devait de toute façon être partielle et que la mise en fonction de l'hôpital dans son ensemble se fera d'ici la fin de l'année. Dans l'intervalle, il restait donc, de toute façon, des postes à pourvoir dans certains services, par exemple aux urgences