Visite guidée à l'hôpital de Koné

santé koné
Hôpital de Koné : façade avant ouverture, 13 juillet 2018
Un exemple d'équipement dans le sens du rééquilibrage, l'hôpital de Koné. ©NC la 1ère / Marguerite Poigoune
Le «pôle sanitaire du Nord», autrement dit l’hôpital de Koné, ouvrira aux patients le 1er août. Pièce essentielle dans le maillage sanitaire de la Calédonie, il a été pensé pour offrir à la population une grande partie des services assurés au Médipôle ou en clinique.
Le compte-à-rebours s’approche du terme, à l’hôpital de Koné. Dans les prochains jours, le «pôle sanitaire du Nord» a rendez-vous avec des étapes telles que des portes ouvertes organisées le 21 juillet et surtout l’accueil des premiers malades à partir d’août. Un nouveau complexe de santé qui s’est donné pour mots d’ordre la proximité, la sécurité et la qualité de soins à destination de la population du Nord.
Le reportage de Marguerite Poigoune.  

Plus de six milliards

L’hôpital de Koné, où du personnel s’active depuis le mois de mai, représente un coût total de 6,69 milliards CFP, cofinancés par l’Etat, la province Nord et la Nouvelle-Calédonie. Situé à Païamboué près de l’hôtel de province, il couvre 9400 mètres carrés répartis en trois niveaux. Le rez-de-chaussée recevra par exemple l’accueil, les urgences, le centre d’hémodialyse et les consultations, alors que le niveau 1 abritera la chirurgie, les blocs opératoires ou la maternité et ses deux salles de naissance.
 
Hôpital de Koné : scanner avant ouverture, 13 juillet 2018
Le pôle sanitaire Nord est équipé d'un scanner. ©NC la 1ère / Marguerite Poigoune
 

Accouchements, mammographies et scanner

Les femmes pourront en effet accoucher dans ce nouvel hôpital de 64 lits, et y faire les mammographies. Plus besoin de se rendre, pour certains soins, à Nouméa ou dans d’autres communes. Le pôle sanitaire dispose ainsi d’un scanner, notamment pour détecter les accidents vasculaires cérébraux. Il devient le siège du centre hospitalier du Nord. Les consultations vont être mutualisées et des services seront transférés depuis le CHN de Koumac. Mais les hôpitaux de Koumac et de Poindimié resteront en place.
 
Hôpital de Koné : une chambre avant ouverture, 13 juillet 2018
L'hôpital de Koné a une capacité de 64 lits et places. ©NC la 1ère / Marguerite Poiogune
 
Le reportage de Gilbert Assawa et Cédric Michaut, avec Marc Wete, directeur adjoint du CHN, et Yannick Slamet, vice-président de la province Nord.
©nouvellecaledonie