Un concours de surveillant pénitentiaire ouvert pour la future prison de Koné

prison
La future prison de Koné
Les inscriptions au concours de surveillant pénitentiaire pour le futur centre de détention de Koné sont ouvertes jusqu’au 7 décembre. Les lauréats de ce concours seront tous affectés en Nouvelle-Calédonie après leur formation.
 
L’administration pénitentiaire recrute des surveillants et surveillantes pénitentiaires pour le centre de détention de Koné qui sera mis en service au début de 2022. Des postes seront également ouverts au centre pénitentiaire de Nouméa. Il s’agit d’un concours à affectation locale, les lauréats seront donc tous affectés en Nouvelle-Calédonie.
Les inscriptions se font en ligne jusqu’au 7 décembre 2020, minuit heure de Paris. 
Le concours est ouvert à toute personne, homme ou femme de nationalité française, âgée de 18 à 45 ans, titulaire du brevet national des collèges, d’un diplôme ou titre classé au moins de niveau 3, en possession de ses droits civiques et d’un casier judiciaire vierge. 
Les épreuves d’admissibilité́ auront lieu le 13 janvier 2021. Les candidats inscrits pourront passer cette épreuve dans des centres d’examen dédiés, situés à Nouméa, Koné et Lifou
Les épreuves orales se dérouleront, elles, entre le 22 mars et le 23 avril 2021 à Nouméa. 
 

Six mois de formation en Métropole

Les lauréats bénéficieront d’une formation rémunérée de 6 mois à l’École nationale d’administration pénitentiaire en Métropole. 
La formation dure six mois et se déroule en alternance. Elle se concentre tout particulièrement sur les pratiques professionnelles : appropriation de l’environnement pénitentiaire, prise en charge et accompagnement au quotidien des personnes détenues, gestion des situations complexes et/ou d’urgence. 
S’ils valident la formation, les lauréats seront affectés en qualité́ de stagiaire dans un établissement pénitentiaire de Nouvelle-Calédonie durant une année. A l’issue de ce stage validé, ils seront titularisés. 

En province Nord, la Mij a mis en place un accompagnement pour les jeunes intéressés.

Le reportage de Marguerite Poigoune : 

En province Nord, la Mij aide les jeunes intéressés par le métier de surveillant pénitentiaire



Un numéro de téléphone spécifiquement dédié a également été mis en place pour répondre aux question des candidats. Il s’agit du 27 86 42 joignable du lundi au vendredi de 9 heures à 11 heures et de 13 heures à 15 heures. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live