nouvelle calédonie
info locale

Kouaoua : semaine ville morte contre les violences à répétition

société kouaoua
Kouaoua : semaine ville morte contre les violences à répétition
©Mélanie Chaguy
Les services publics sont fermés toute la semaine à Kouaoua. Une décision prise en réaction aux derniers vols et agressions commis au dock de la mairie et au dispensaire de la commune. 
Ambiance morose à Kouaoua où l'ensemble de la commune a décidé de baisser le rideau pour s'opposer aux violences récentes.
 

Les services municipaux fermés 


Sur décision du maire et du conseil municipal, tous les services municipaux sont fermés en raison des actes de vandalisme perpétrés à l'atelier de la mairie dans la nuit de dimanche à lundi. Plus aucune permanence des organismes extérieurs n'est également assurée à l'instar de la banque, de Cap emploi, de la Cafat, de la MIJ (Mission insertion jeune), de la DDEE (Direction du développement économique et de l'environnement) et de l'auto école. 
 

Paralysie du dispensaire


Parallèlement, l'équipe médicale du dispensaire a décidé de rejoindre l'opération en affichant porte close. Une décision prise suite à l'agression d'une médecin et d'un infirmier dimanche soir. Les urgences demeurent, malgré tout, assurées. 
 

Parallèlement, les bureaux de la SLN bloqués par des jeunes  


Dans ce contexte très tendu qui pénalise la population, des jeunes des tribus qui bloquaient les accès aux mines de Mea et Kiel sont venus, ce matin, fermer de force l'atelier et les bureaux de la SLN. Les manifestants se disent très en colère de la rupture de contact avec la société. Ils réclament la signature d'un protocole rédigé par leurs soins attestant de l'interdiction de toucher aux sites miniers en projet d'exploitation dont Chaine-gomme et Mont Calm. 
Manif jeunes Kouaoua
Devant les ateliers et bureaux de la SLN, bloqués par une quarantaine de jeunes habitants début octobre. ©NC la 1ère / Marguerite Poigoune

Jean-Noël Méro a rencontré les habitantes de Kouaoua. 
©nouvellecaledonie
Publicité