Municipales 2020 : un duel au second tour à Kouaoua

élections 2021 kouaoua
Candidats second tour municipales Kouaoua
©NCla1ère
A Kouaoua, pour la première fois depuis 20 ans, les indépendantistes présentent une liste d'union pour faire face à l'équipe sortante, et c'est une femme qui tire cette liste dans la plus jeune commune du territoire. 

Les candidats du second tour

  • Alcide Ponga, « Kaawiipaa Terre, Commune et Avenir »
  • Hélène Lewen, « FLNKS Unité Kaawiipaa »
Arrivé en tête au premier tour avec 48% des voix, le maire sortant Alcide Ponga devra affronter dimanche une liste unitaire FLNKS. L’UC et  Palika avaient totalisé en mars dernier plus de la moitié des suffrages exprimés. 
 

Une liste indépendantiste unitaire

Cela fait vingt ans que les indépendantistes à Kouaoua ne s’étaient pas retrouvés sous la même bannière aux élections municipales : l’UC et le Palika, partis séparément au premier tour, ont choisi une femme, et c’est une première, pour mener la liste FLNKS Unité Kaawiipaa : Hélène Lewen, militante Union calédonienne et habitante de Koh. 
Sa priorité, redonner aux habitants l’envie de vivre chez eux en relançant notamment l’économie verte : l’éco-tourisme et l’agriculture. Autres objectifs : le traitement des déchets, des déchets qui surplombent la baie de Kouaoua. La jeunesse est également au centre des priorités de la liste FLNKS qui s’engage à améliorer les conditions de travail des 200 élèves de Kouaoua au sein de la cité scolaire (collégiens et primaires réunis).
« Maintenant que l’école primaire est sur la zone Faja, le gros travail est le déplacement du collège, du GOD, vers cette cité scolaire. Ça nous tient à coeur que ça se fasse, surtout pour améliorer les conditions de réussite de nos enfants », explique Hélène Lewene, la tête de liste FLNKS Unité Kaawiipaa. 
 

Une liste d’ouverture pour le maire sortant

Face au FLNKS : Alcide Ponga. Le maire sortant brigue un second mandat avec une liste d’ouverture aux sensibilités non-indépendantistes mais aussi indépendantistes. La liste Kaawiipaa Terre, Commune et Avenir s’inscrit dans la continuité des chantiers déjà engagés : l’extension du réseau d’adduction d’eau potable notamment dans la vallée de Méchin, l’amélioration du réseau routier, entre autres dans la tribu de Koh.
Autres réalisations : la construction du centre administratif à Niminéra doté d’une école de musique et d’un plateau sportif. Soit des investissements d‘environ 1 milliard 400 millions de francs CFP, en six ans.     
« Le plus gros pôle a été pour les infrastructures. On parle de routes, de ponts, de bâtiments. Plus de 600 millions d’investissement pour les infrastructures » explique Alcide Ponga, tête liste Kaawiipaa Terre, Commun et Avenir. « Ensuite, vient derrière, l’eau pour environ un montant de 230 millions. Et tout ça a été cofinancé non seulement par la commune, mais aussi pour plus de 50 % par des subventions qu’on a été chercher auprès de nos cofinanceurs publics ».
 

La mine au cœur des préoccupations

Mais le rythme des investissements a bien ralenti depuis ces deux dernières années. En cause, les crispations et conflits liés à l’activité minière. Les deux listes en compétition pour la mairie de Kouaoua s’engagent à trouver des solutions pour travailler avec les deux sociétés minières présentes à Kouaoua : la NMC et la SLN. 
« C’est pour contribuer à développer la commune de Kaawiipaa et surtout pour améliorer le bien-être et le bien-vivre de la population. Nous souhaitons que cet outil et ce pacte qu’on va passer avec ces sociétés minières soit solide et perdure dans le temps » insiste Hélène Lewene.
« Kouaoua a besoin de se retrouver, travailler ensemble, et trouver des solutions pour être unis et travailler avec les mineurs et non pas contre les mineurs. Parce que les mineurs aujourd’hui, c’est eux qui apportent l’activité économique, les salaires, etc. » poursuit Alcide Ponga.  « C’est vrai qu’il y a toute la partie négative de la destruction de l’environnement et tout, mais c’est vrai qu’on ne fait pas des omelettes sans casser des œufs ». 

Le reportage de Sylvie Hmeun et José Solia :
©nouvellecaledonie

Les résultats du premier tour 

Alcide Ponga, le maire sortant, était arrivé en tête le 15 mars dernier avec 48 % des suffrages. Il devançait le candidat de l’UC FLNKS, Irénée Hari, 27,6 % et celle du Palika, Lorina Thiamea, 24,3%. 
Résultats Kouaoua