publicité

Réactions après les dommages subis par la SLN à Kouaoua

Une pluie de communiqués a suivi l'annonce de dégradations massives sur l'outil industriel de la SLN à Kouaoua. Les réactions, indignées, sont signées du gouvernement calédonien, des partis non indépendantistes ou encore du Medef.

Dégâts sur la partie haute du convoyeur. © DR
© DR Dégâts sur la partie haute du convoyeur.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le

«Soutien total» du gouvernement

L'exécutif calédonien, qui évoque des «faits criminels totalement inqualifiables», «apporte son soutien total et entier à la SLN et à ses salariés, directement touchés, mais aussi à la population et aux entreprises de Kouaoua, victimes collatérales de ces actes odieux de délinquance dont personne ne comprend aujourd’hui les justifications et les enjeux» 

«Criminalité d'un gang», dit Calédonie ensemble

«Les blocages initiaux que le site de Kouaoua a subis pouvaient trouver une forme de légitimité», écrit Calédonie ensemble. Mais pour le parti de Philippe Gomès, «avec les exactions commises dans la nuit du 21 au 22 novembre, nous sommes définitivement passés à un autre stade : celui de la criminalité d’un gang qui a décidé de faire régner la terreur». Mouvement qui parle également de «drame collectif». 

«Actes criminels en bande organisée», selon le Rassemblement

Pour le Rassemblement-LR, «il ne s’agit plus de "revendication" ou d’une action d’un "collectif». Il s’agit tout simplement d’actes criminels en bande organisée.» Et de continuer: «A quoi bon parler de développement économique, si le climat d’insécurité et surtout, d’impunité, continue de saborder l’activité des entreprises.» Le parti de Pierre Frogier demande donc que la sécurité et le rôle de l’Etat soient des sujets mis à l’ordre du jour du prochain Comité des signataires. 

Les Républicains calédoniens appellent à la «fermeté»

«Les nouvelles exactions contre le centre minier de la SLN de Kouaoua ne sont pas acceptables et appellent des réponses fortes de la justice», exhorte la formation de Sonia Backès. «Il ne s’agit aucunement d’un mouvement de contestation mené par des jeunes habitants de la commune, il s’agit de criminels qui doivent être traités comme tels.» 

Tous Calédoniens inquiet pour l'économie

«Encore une fois, une fois de trop, les actes criminels ont raison du développement économique et mettent en péril les emplois de Kouaoua mais également de la province Nord et de la Nouvelle- Calédonie toute entière», dénonce Tous Calédoniens, parti de Pascal Vittori qui adhère aux propos de la patronne d’Eramet. 

Le Medef soutient «l'entreprise pays» 

Le Medef-NC dénonce pour sa part «des actes de sabotage scandaleux» et «d'autant plus incompréhensibles» que la SLN est «une entreprise pays avec une participation à hauteur de 34% des trois provinces». Selon le syndicat patronal, «ces actes de malveillance doivent […] être condamnés avec fermeté par l’ensemble de la classe politique, tout en maintenant le fil du dialogue afin de trouver une solution durable avec l’aide de l'Etat.» 

Sur le même thème

  • politique

    Générations NC s’organise

    Première assemblée générale ce samedi matin, à Nouméa, pour Générations NC, le dernier né de la famille loyaliste. De retour d’une tournée sur la Grande Terre où il a installé onze comités locaux, le nouveau parti de Nicolas Metzdorf et Nina Julié, a fixé plusieurs orientations.

  • politique

    Le Palika analyse les divergences au sein du FLNKS

    Première réunion pour le Palika depuis les élections provinciales. Point principal de l’assemblée générale à Nakéty à Canala : l'analyse de l'installation des institutions qui ont révélé les divergences d'intérêt au sein du FLNKS. L'heure est au bilan avant la convention du Front le 31 août. 

  • politique

    L'Eveil océanien prépare les élections municipales

    Le nouveau parti présentera des candidats au moins dans les quatre communes de l'agglomération de Nouméa. Après sa percée des provinciales, l'Eveil Océanien veut prendre sa place dans le paysage politique calédonien.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play