A Koumac, le bateau des sauveteurs en mer vidé de son carburant

faits divers koumac
Logo national des sauveteurs en mer
Logo national des sauveteurs en mer ©SNSM
Mauvaise surprise pour les bénévoles SNSM de Koumac, samedi matin. Le bateau des sauveteurs en mer a été saboté et le carburant, siphonné.

Un tel acte peut avoir des conséquences, si des recherches sont déclenchées en cas de disparition dans le Nord de la Nouvelle-Calédonie. Samedi, les volontaires SNSM reliés à l’antenne de Koumac ont découvert que leur semi-rigide, sur remorque pour davantage de mobilité, avait été siphonné.

Arrivées d'essence découpées

"On nous a découpé les arrivées d’essence des deux moteurs du moyen nautique de la SNSM de la station de Koumac et par ce biais-là, ils nous ont vidé le réservoir", décrit le président, Didier Fontès. Or, "le week-end prochain, on est soutien pour le Muséum d’histoire naturelle de Paris, pour les plongeurs. On va réparer dans la semaine. De toute façon, on va essayer d’être opérationnels le plus rapidement possible. On est toujours à la merci d’un appel du MRCC [le centre de coordination des secours en mer] qui aurait besoin de nous." La Société nationale des sauveteurs en mer a l’intention de porter plainte ce lundi.

Siphonnage à la SNSM Koumac, Didier Fontès joint par Julie Straboni

 

On est tous bénévoles, à la SNSM, et c’est vrai que ça ne fait pas plaisir de voir qu’on s’en prend à un moyen qui sert à la population. 

Didier Fontès, président de la station SNSM à Koumac