publicité

Incendie au Grand Cerf de Koumac

C’est un monument de l’histoire de la commune de Koumac qui a été la proie des flammes la nuit dernière. « Le Grand cerf », situé au centre du village, a pris feu aux alentours de 21 h. Plusieurs bungalows ont été entièrement détruits.

© Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème
  • Cédrick Wakahugnème (CM)
  • Publié le
« Çà me rend triste de voir dans quels états sont ces bungalows ». Des larmes de tristesse et de rage. Vicky Napoléon n’arrive toujours pas à y croire. « L’établissement hôtelier est fermé depuis 2014. Cependant, avec mon mari, nous venons régulièrement pour nettoyer l’ensemble des installations », confie l’un des copropriétaires. Devant les trois bungalows totalement carbonisés la nuit dernière, Vicky est complètement abattue. « J’ai mal au cœur. C’est tout une vie qui est partie en fumée », indique la quinquagénaire, « Je n’ai pas de mots pour ceux qui ont fait çà. Il est certain que l’on ne pourra pas reconstruire parce qu’on est en succession. C’est totalement désolant ».  
© Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème
 

Trois bungalows entièrement brûlés

C’est au alentour de 21h que les pompiers sont intervenus sur l’incendie. Une épaisse masse de fumée, a totalement enseveli les bungalows près de la piscine. L’intervention des sapeurs-pompiers a permis d’éteindre très rapidement le foyer, évitant la propagation du feu à l’ensemble de l’établissement hôtelier. « On est vite arrivé sur les lieux. Sur place, beaucoup d’amis étaient déjà présents et ont essayé de nous aider », raconte-t-elle, « les pompiers de Koumac sont arrivés très vite et il ont fait du bon travail ». Au total, sur les 9 bungalows trois ont été détruits par l’incendie. Le bâtiment central qui sert d’accueil et de restauration reste totalement intact.


Un centenaire qui a marqué l’Histoire du Nord

A Koumac, le Grand Cerf est un moment de l’Histoire de la commune. Un établissement devenu centenaire, racheté en 1983 par la famille Santino. Ces années fastes ont permis aux propriétaires de créer un modèle de bungalow totalement océanien pour le grand plaisir des touristes. « C’est que ces installations hôtelières sont centenaires. Mon père l’a complètement rénové et apporté sa petite touche personnelle. C’est une partie de lui qui part car il avait mis son empreinte », souligne Vicky Napoléon, « Quand on parle du Grand Cerf, on évoque généralement les soirées dans le Nord. Depuis quelques temps, j’ouvre une fois par mois pour des brocantes aux gens du village ».
Vicky Santino se désole devant les ruines des bungalows. © Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème Vicky Santino se désole devant les ruines des bungalows.
 

La piste criminelle n’est pas écartée

La copropriétaire des lieux a porté plainte. Une enquête est menée par la gendarmerie pour déterminer les causes de ce sinistre. La piste de l’incendie criminel est privilégiée. En attendant, Vicky Santino et son mari mettent l’ensemble des affaires personnelles à l’abri. Ils n’excluent pas que le complexe hôtelier soit une nouvelle fois vandalisé. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play