Municipales : les enjeux à Koumac

élections koumac
Mairie Koumac
©Cédrick Wakahugnème
Koumac capitale de l'extrême Nord, près de 4000 habitants et une tradition minière bien ancrée. C'est aussi un centre-village bien équipé avec médecins, collège, marina, port, et plusieurs infrastructures touristiques. Koumac c'est aussi un dynamisme culturel tiré par le milieu associatif.

La mine, pourvoyeur d’emplois

Un minéralier en attente de chargement près du convoyeur, c’est une image banale pour les habitants de Koumac. La montagne Tiébaghi est exploitée depuis 1875. Le centre minier de la SLN emploie 260 personnes et le double avec les emplois indirects. 
Franceska Tagawa Dijou a monté depuis 2009 une entreprise d’études géologiques. Elle sous-traite pour plusieurs opérateurs miniers. Son entreprise est installée sur Koumac où elle emploie une vingtaine de personnes. L’une de ses difficultés est de trouver du personnel qualifié dans la région. 
«  Ça serait bien qu’au niveau des communes, ils captent ce besoin et puis ce gros besoin qu’on a pour les emplois induits à l’intérieur de la mine et qu’ils accompagnent les jeunes dès le plus jeune âge à trouver des formations dans ce domaine là » explique Franceska Tagawa Dijou. 
Koumac Tiébaghi Mine
Roulage à Tiébaghi. ©NC la 1ere

Son entreprise est installée dans la zone industrielle de Koumac. Si elle trouve le lieu agréable, il lui manque tout de même quelques commodités pour y être à l’aise. 
« Normalement, les lots sont viabilisés quand on les achète, sauf que nous, on n’a pas le téléphone, donc c’est un gros inconvénient pour nous parce que du coup, pas de téléphone, pas internet. On a du s’adapter, on a du s’équiper » poursuit la co-gérante de la société Allyan’s géologie. 
Marina Pandop Koumac
©Cédrick Wakahugnème
 

Soutenir la dynamique culturelle

La commune, capitale de l’extrême Nord, est équipée de plusieurs infrastructures, mairie, écoles, hôtels, marina, et aussi une médiathèque. Celle-ci a ouvert ses portes début 2019 et a accueilli des sculpteurs en résidence. Des artistes réunis dans une association Tempo, et qui souhaiteraient avoir un lieu pour exposer. 
« A Koumac déjà il y a un gros vivier d’artisanat d’art et d’artistes. Effectivement, un point de vente ce serait idéal » explique Erik Spinelli, membre de l’association. « Eventuellement, je fais un appel à tous les politiques, si jamais vous voulez faire une école d’art, allez-y quoi, parce que c’est ce qui manque ».
Médiathèque Koumac
©Cédrick Wakahugnème

A côté de la médiathèque se trouve le complexe culturel où les enfants de la commune peuvent apprendre la musique. Une dynamique culturelle qu’il faut soutenir selon l’association. « Plus d’améliorations dans les infrastructures aussi au niveau du courant, au niveau des réseaux Wifi, 3G, téléphone… C’est un peu indirect comme moyens d’agir, mais on en a besoin quand même. Ça peut nous faciliter la tâche » renchérit Anthony Vérons, membre de Tempo. 

Même si l’industrie minière tire l’activité économique de la commune, celle-ci a développé d’autres secteurs. Un dynamisme économique lié non seulement à la richesse de son sous-sol, mais surtout à la détermination et à la volonté de sa population. 
Le reportage de Brigitte Whaap et Philippe Kutzmann 
KOUMAC - MUNICIPALES 2020

 

La carte d’identité de Koumac