nouvelle calédonie
info locale

La musique fait sa rentrée à Koumac

musique koumac
Conservatoire de musique. Espace culturel Koumac
©DR
Le Conservatoire de musique de Koumac fait sa rentrée le 4 mars. Après une année budgétaire 2018 difficile, l’AFMI, l’Association de formation des musiciens intervenants, reprend du souffle. Pour cette rentrée, l’antenne innove et poursuit son travail sur la promotion de cet outil.
A l’antenne du Conservatoire de Koumac, la musique a repris toute sa place. Dans les salles dédiées à l’apprentissage, c’est l’effervescence. Antoine Poygnena y enseigne depuis l’an dernier. Pour ce jeune originaire de Kaala-Gomen, le temps de préparation de la rentrée, comme l’agencement de sa salle de cours, doit permettre aux enfants de se retrouver et d’apprendre dans de bonnes conditions.

« Je dois tout installer. Et regarder l’agencement de ma salle », indique le jeune professeur, « Il s’agit de faire en sorte que lorsque l’élève arrive, l’aménagement de l’espace lui donne envie d’apprendre de la musique. On est là pour lui apporter des petites choses mais tout vient de lui. Quand il réussit dans la musique, on en est fier ». Sur le clavier, Antoine Poygnena joue quelques airs. Objectif : redémarrer les instruments et vérifier qu’ils fonctionnement encore après ces longues vacances d’été.
 

Le personnel remotivé

Depuis sa création en 2012, le Conservatoire est un véritable relais de l’apprentissage de la musique dans l’Extrême-Nord. La crise budgétaire qui affecte le fonctionnement de sa structure a, l’an dernier, pesé sur le moral de son personnel. Malgré tout, l’envie de partager sa passion pour la musique, a permis à l’équipe de maintenir le cap. « C’est sûr que cela a été très difficile lors de la rentrée de 2018 », évoque Olivia Wamytan, la coordinatrice de l’antenne du Conservatoire de musique de Koumac, « nous avons été très affectés moralement. Mais quand les enfants ont débuté les cours, ça nous a redonné du peps ».

Une certaine sérénité qui a permis à l’ensemble du personnel de continuer à travailler. «Cette année, on est rentrés beaucoup plus sereins, bien que les difficultés restent palpables. Toujours est-il que nous sommes présents à travailler et partager notre passion de la musique avec la population de Koumac et ses environs», poursuit-elle.
 

L’organisation de l’auditorium repensée

L’an dernier, l’antenne du Conservatoire de musique de Koumac a mis un terme à sa mission de diffusion. Pour autant, la structure a choisi d’innover. Avec une capacité de 120 places, l’utilisation de son auditorium a été totalement repensée. «Nous avons là une très belle salle avec une très bonne acoustique», assure Olivia Wamytan, la coordinatrice du Conservatoire. «Nous l’avons mise à disposition soit en location pour des conférences, des réunions ou autres, soit pour des répétitions de théâtre ou de danse. A l’issue de chaque formation, nous organisons notamment un spectacle de clôture où les élèves viennent montrer leur travail et leurs talents.»

2000 passages chaque année

Avec une fréquentation de près de 2000 personnes chaque année, le Conservatoire de Koumac apporte également un panel d’activités en extérieur. Ainsi, sont planifiés régulièrement des cours, sur l’année avec les établissements scolaires comme de l’initiation à la musique avec les écoles de Wanap et de Baganda ou encore des cours spécifiques avec le collège et la Segpa de Koumac. Cette année encore, on compte déjà une centaine d’inscriptions.
Publicité