Dans la zone VKP, une coupure d'eau perturbe le retour en classe

éducation pouembout
Lycée Michel Rocard Pouembout
Le lycée agricole, général, technologique et professionnel Michel-Rocard accueille environ 950 élèves à Pouembout. ©Province Nord/Tristan Zannier
En raison d'une coupure d'eau à Pouembout, la maternelle des Lilas et l'école Léonie-Avril resteront fermées ce lundi 21 février. Même chose à Koné pour le collège de Païamboué. Dans la matinée, le lycée Michel-Rocard recevra ses internes et la reprise des cours n'aura lieu que mardi.

Une semaine après la rentrée scolaire, première interruption des cours au lycée Michel-Rocard, à Pouembout. Ce n'est pas l'épidémie Covid-19 qui en est la cause, mais une interruption de la distribution d'eau potable dans de nombreux secteurs de Pouembout et de Koné. Pour cette même raison, la maternelle des Lilas et l'école Léonie-Avril resteront fermées ce lundi 21 février. Mais aussi le collège de Païamboué, à Koné.

L'alimentation du réservoir de Païamboué est coupée

Depuis dimanche, le Sivom VKP, le syndicat intercommunal à qui la gestion de réseau d'eau est déléguée, doit en effet composer avec une casse non identifiée du réseau d'adduction. "L'alimentation du réservoir de Païamboué est coupée, depuis le forage de Pouembout, sans doute en raison d'une casse", explique l'organisme. "Aquanord recherche la casse, depuis ce matin, pour le moment sans succès. A l'heure actuelle, il est impossible de connaître l'heure de rétablissement du service", poursuit le Sivom VKP.

Une casse difficile à identifier à cause des pluies

"Nous soupçonnons que cela soit une casse de canalisation sur le réseau d'adduction qu'il y a entre le forage et le réservoir, puisqu'il n'est plus alimenté", précise Arnaud Banfi, directeur du Sivom VKP. Avec les intempéries, les sols sont gorgés d'eau et la casse survenue sur une conduite de 250 mm de diamètre reste difficile à identifier. Une fois cette fuite colmatée, le remplissage du bassin et la purge des conduites pour en chasser l'air aura lieu, avant la reprise de la distribution. Ces opérations nécessiteront plusieurs heures.

Il y a trois jours, le Sivom VKP a déjà dû composer avec une casse survenue sur la pompe du forage de Baco. La tribu éponyme, le lotissement Poadjane, la zone artisanale et le GDPL de Baco ont été impactés. Mercredi, une fuite sur le réseau d'adduction en eau était également survenue et la tribu de Bopope a subi une première coupure.

Plus de 50% d'élèves internes

Informée de la situation, la direction du lycée Michel-Rocard préfère différer le retour des internes au sein de l'établissement. "Compte tenu de la teneur de la problématique, la reprise est décalée au mardi 22 février pour l'ensemble des jeunes", informe-t-elle. Toutes filières d'enseignement confondues, environ 950 élèves sont inscrits au lycée agricole, général, technologique et professionnel de Pouembout. Près de 500 sont hébergés à son internat, qui est le cinquième plus important de France.

"Je tiens à souligner l'engagement de l'ensemble du personnel qui n'était pas d'astreinte et qui est revenu dans l'après-midi", remercie Pascal Laborde, proviseur du lycée. "Nous accueillons tout de même des jeunes de Canala qui sont arrivés avec le Raï (…) Des courses et des achats d'eau ont été réalisés", complète le chef d'établissement. Ce décalage de la rentrée a été décidé "pour ne pas mettre en péril l'alimentation des élèves et en même temps leur hygiène", justifie-t-il.

Rentrée scolaire prévue pour les écoliers du groupe 2

C'est ce lundi que les écoliers du groupe 2 des écoles primaires devaient faire leur rentrée scolaire, la reprise des cours s'opérant en demi-groupes, en province Nord. Parmi ces élèves, de nombreux sont inscrits aux activités périscolaires et sont demi-pensionnaires. Du 14 au 18 février, la fréquentation des élèves du premier groupe a atteint plus de 85% de présence en cours élémentaires et en maternelles.

Avec cette coupure d'eau, à la maternelle des Lilas et à l'école Léonie-Avril, la rentrée du second groupe ne se fera que mardi 22.