Les réactions se multiplient après la disparition d’Eric Babin

hommage province nord
Eric Babin
©UPRA Bovine NC

L’agriculture calédonienne pleure la mort d’Eric Babin. Cette figure du Nord est décédée ce lundi après avoir perdu le contrôle de sa moto. L’homme politique a longuement œuvré pour le monde de agricole. 

L’accident s’est produit sur la RT1 au lit « Konka » à Témala, sur la commune de Voh. Eric Babin a pour une raison indéterminée perdu le contrôle de sa moto. 
Sa disparition tragique laisse un vide auprès des agriculteurs et des éleveurs calédoniens. C’est le cas en Province Nord. Axel Billet, agriculteur sur Pouembout, le côtoyait depuis 1971 sur les bancs de l’école. Pour lui, Eric Babin restera un homme de caractère, profondément attaché au Nord mais surtout très impliqué dans le monde de l’agriculture.
« Eric, c’était quelqu’un qui avait son franc-parler, qui avait un mauvais caractère peut-être, mais c’est surtout la droiture de l’homme que je garderai. Quelqu’un qui ne trichait pas, qui était honnête, et ça, aujourd’hui, on n’en trouve plus beaucoup des gens comme ça » souligne Axel Billet. « Moi, je le connais dans l’agriculture, dans l’élevage, et il s’était aussi beaucoup impliqué dans le monde équin ». 

Eric Babin, c’est aussi cet homme entier et intransigeant dévoué au développement de la Brousse. D’abord militant et élu du RPCR dans le Nord et au Congrès, il intègre de 2004 à 2007 le gouvernement Thémereau, aux côtés de l’Avenir Ensemble, en charge de l’agriculture. Pendant trois ans, il apportera des solutions et des réformes nécessaires destinées à soutenir le secteur. Philippe Michel, de Calédonie ensemble se souvient.
« C’était un agriculteur, un professionnel reconnu de l’élevage notamment et il a pris à l’époque, je pense notamment à la réforme du dispositif d’indemnisation des calamités agricoles, des décisions extrêmement courageuses, pas toujours comprises et admises sur le moment, mais qui se sont avérées par la suite fort utiles. Et ça ça représente tout à fait Eric, et l’idée qu’il se faisait de son mandat et de son utilité au sein du gouvernement ». 

Le gouvernement qui a de son côté rendu hommage à Eric Babin avec une minute de silence ce mardi lors de sa séance hebdomadaire. 

Babin communiqué gouvernement
©Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie


Hommage unanime sur les réseaux sociaux


Dès l’annonce de son décès, les réactions des politiques ne se sont pas faites attendre. 
Sur les réseaux sociaux, Simon Loueckhote salue l’ardent défenseur de la Calédonie Française. Son départ, dit-il, laisse un vide au sein de la grande famille loyaliste du Nord. 

Pour le Député Philippe Dunoyer, Éric Babin reste l’exemple de ces « figures qui incarnent profondément l’âme calédonienne, pionnière et courageuse »  

Philippe Gomès de son côté salue l’ami : 

Réaction attristée également de Nicolas Metzdorf qui avait lui aussi été en charge du secteur de l’agriculture au gouvernement : 

L’UPRA Bovine salue aussi l’un de ses membres fondateurs : 

Le "Broussard" sera inhumé ce mercredi sur sa propriété, commune de Voh.