nouvelle calédonie
info locale

Une mine de concessions à l’assemblée de province Nord

nickel province nord
Carte zone de la concession minière SGM 12 Cnala-Kouaoua
La concession SGM 12 se trouve entre le pic Mara et Mè Kwaré. ©Georep NC
Sur les 80 dossiers à l’ordre du jour vendredi 23 juin, en assemblée de province Nord de la Nouvelle-Calédonie, une vingtaine concernaient des concessions minières dont il était demandé l’octroi ou un renouvellement d’autorisation.
Le SGM 12. Derrière ce nom technique, une concession minière de plus de 500 hectares, située à cheval sur les communes de Canala et de Kouaoua. Ce site, qui fait partie d’un domaine bien plus étendu, présente un intérêt pour la Société minière Georges-Montagnat (SMGM), du fait de ses substances en nickel, en cobalt et en chrome. Le titre qui vient d’être accordé pour une durée de cinq ans oblige l’entreprise à réaliser des recherches et des sondages ou, le cas échéant, à réhabiliter le terrain.
 

Cinq sociétés ou entreprises concernées

Au total, elles étaient cinq sociétés ou entreprises minières à demander une concession minière ou un renouvellement d’autorisation : la SMSP, la NMC, la SLN, la Société des Mines de Tontouta et la SMGM.
La Société minière du Sud Pacifique  a obtenu un renouvellement d’autorisation pour plusieurs zones situées à Poya et sur le massif de Koniambo. La Société Le Nickel a eu l’amodiation de cinq concessions minières sur la commune de Pouembout, il s’agit d’un acte par lequel le concessionnaire confie l'exploitation à une autre entité. C’est le cas notamment pour la Société des Mines de Tontouta à Houaïlou. Enfin, la NMC, Nickel Mining Company, a été autorisée à occuper certains terrains nécessaires à son activité sur le massif d’Ouazangou-Taom, commune de Kaala-Gomen.

Assemblée de province nord 23 juin 2017
Durant l'assemblée de province Nord. ©NC 1ère / Cédrick Wakahugnème

 

 
Publicité