publicité

Ouégoa, à la conquête du tourisme cinq étoiles

Le Lapérouse, navire de luxe de la compagnie Ponant, fait actuellement escale sur le Caillou. Un toucher à Ouégoa est programmé ce mercredi, pour la plus grande joie de la commune qui ne cache pas son ambition de développer ce genre de tourisme haut de gamme.  

© PONANT/PHILIP PLISSON
© PONANT/PHILIP PLISSON
  • Cédrick Wakahugneme avec Loreleï Aubry
  • Publié le , mis à jour le
Après avoir suspendu son projet d’escale dans les îles Chesterfield, Ponant est actuellement en Nouvelle-Calédonie. La compagnie de croisière souhaite faire découvrir à ses riches clients ce petit bout de France dans le Pacifique.

Le mois dernier, le directeur des expéditions du groupe prend contact sur Ouégoa avec Tarap Association, une association spécialiste de la promotion touristique et historique de la commune. Le concept d’escale émerge et l'association accepte rapidement de se lancer dans ce nouveau défi. 
 

Quand le directeur des expéditions a vu le potentiel qu'on avait aux embouchures du fleuve, il a adhéré tout de suite. Franchement, ça s'est fait soudainement et j'étais bien heureux de faire partie de ce projet.

- Richard Martin, président de Tarap Association


120 passagers découvriront l'île de Pam 


Le Lapérouse, navire de luxe, fera escale dans plusieurs contrées de la Nouvelle-Calédonie. L’île des Pins, Maré, Lifou, Hienghène puis Ouégoa dans le Grand Nord. Le navire accostera à l’embouchure du fleuve du Diahot. Les 120 passagers découvriront alors l’île de Pam, un lieu chargé d’histoire où subsistent encore quelques vestiges.


L'envie de développer le tourisme tout en préservant l'écosystème 


Pour Tarap association, cette escale sur Ouégoa pourrait être un premier pas dans le développement touristique. Dans cette optique, la commune s'est associée aux tribus qui mettent en garde contre le déploiement à grande échelle de ce genre de visites qui pourraient gravement perturber l'écosystème et les habitudes de la population. 
 

Ce secteur est craint par la population puisque ce n'est pas une activité journalière de par des projets de cette envergure. Mais j'espère que les jeunes vont prendre confiance en eux pour développer la commune.

- Richard Martin, président de Tarap association


Si la destination plaît à la clientèle du Ponant, la compagnie de croisière pourrait envisager cinq escales dans l'année. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play