publicité

Ouégoa toujours aux prises avec un énorme feu de brousse

La surface de végétation partie en fumée à Ouégoa atteint au moins 812 hectares, mais le feu combattu depuis mercredi matin a été en partie fixé.

A côté de Balagam, le 8 novembre. © NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
© NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème A côté de Balagam, le 8 novembre.
  • Cédrick Wakahugnème, avec Françoise Tromeur
  • Publié le
Ce jeudi en fin d'après-midi, le bilan transmis par la sécurité civile faisait état de «812 hectares brûlés à Ouégoa sans aucune conséquence sur les personnes et les biens». Bonne nouvelle: «L'action combinée des moyens au sol et de deux hélicoptères bombardiers d'eau a été efficace et a permis de fixer les flancs ainsi que la tête du feu». C'est ce que détaillait le point de situation signé du commandant Danilo Guépy. En précisant: «Le dispositif sera maintenu sur place pour prévenir toute évolution défavorable de la situation.»
Le reportage de Gilbert Assawa et David Sigal.
FEU DE BROUSSE OUEGOA

 

200 hectares de plus dans la nuit

Jeudi midi, le spectacle s'avérait aussi impressionnant que désolant, à Ouégoa. Dans la nuit, plus de 200 hectares supplémentaires ont brûlé dans la petite commune du Grand Nord, en proie à cet énorme feu de brousse parti de Balagam. Hier en milieu d'après-midi, le plan Orsec de niveau 2 a été déclenché. Et ce jeudi à la mi-journée, au lieu-dit La Mérétrice, les flammes continuaient leur folle course à travers la savane à niaoulis. Jusqu'au fleuve Diahot.
 
© NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
 

Habitants inquiets

Une famille qui vit là a choisi de passer la nuit chez elle, et de braver le risque pour protéger ses biens. Au sol, les pompiers combattent sans relâche. Sur les lieux, ont été dépêchés des moyens des services technique municipaux et l'unité d'intervention de la sécurité civile, sans parler des gendarmes ou des particuliers qui donnent la main.
 
© NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
© NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
 

Prudence

Dans les airs, peu avant midi, un hélicoptère bombardier d'eau continuait également ses rotation pour arroser le feu. Avec un bilan provisoire, à 10h30, d'environ 730 hectares brûlés. La sécurité civile s'attendait alors à une intervention de longue durée. Elle recommandait, et continue à le faire, la plus grande prudence dans le secteur. 
 

Feu à Kaala-Gomen

A noter qu'un HBE engagé sur Ouégoa a été dérouté vers Kaala-Gomen pour protéger deux habitations un temps menacées et des poteaux électriques qui commençaient à brûler. Feu, également, signalé à Koumac. 
 
© Météo France NC
© Météo France NC
 

Treize communes en risque très élevé

Pour la journée du 9 novembre, Météo France NC a placé treize communes de l'extrême-Nord et la côte Ouest en risque très élevé de feu de forêt. Dont Ouégoa, et Nouméa. «Avec quelques averses sur l'Est, la Chaîne et ses abords, et un alizé modéré à assez fort, le risque élevé à très élevé se maintient, même s'il peut baisser temporairement par endroits au passage d'averses.»

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play