nouvelle calédonie
info locale

Pêche hauturière : baptême de trois palangriers

pêche province nord
Trois palangriers de l'armement du Nord
Ces trois nouveaux navires de pêche au thon ont été construits sur le chantier naval Ocea des Sables d’Olonne. Ils seront basés à Koumac.
Ils viennent compléter une flotte maritime destinée à la pêche hauturière actuelle comprenant deux unités de l'entreprise "Babyblue".
A Koumac,  le port dispose d’un entrepôt de stockage car  le poisson est du thon frais sur glace. Les produits de pêche sont  rapidement transportés vers l’usine de transformation de Pescana à Nouméa.

Koumac est le port le plus proche des Chesterfield, dont les eaux sont très poissonneuses par rapport aux palangriers partant depuis Nouméa.

« La ressource en thon est présente dans toute la ZEE calédonienne mais avec une densité importante dans le quadrant Nord-Ouest, entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie, en particulier autour des Chesterfield. 
Laurent Lebrun, ancien directeur général de Nord Avenir

 

Développer la pêche hauturière

Cette nouvelle flotte de pêche hauturière devrait permettre la création d’au moins 18 postes de marins-pêcheurs et de plusieurs dizaines d’emplois induits.
Baptisés Saint-Gabriel, Saint-Michel et Saint-Raphaël, ces palangiers appartiennent à la société d’Armement du Nord (ADN). Cette société a été créée en 2017.

Sylvie Brier, directrice générale de Nord Avenir

©nouvellecaledonie


Saint-Gabriel, Saint-Michel et Saint-Raphaël

Ces trois navires sont intégralement réalisés en aluminium. Ces palangriers disposent d’une cale à poissons de 50 m3. Ils mesurent 22.15 mètres de long pour 7 mètres de large et 2.2 mètres de tirant d’eau.
Leur puissance est de 325 cv, avec une motorisation Cummins. Ils disposent d'une réserve de carburant de 16.000 litres.
Ils pourront atteindre 10.5 nœuds en charge.
Un palangier peut accueillir 6 membres d’équipage et une personne supplémentaire.
 
©nouvellecaledonie
Publicité