publicité

4 personnes interpellées pour les violences à Poindimié

4 individus ont été interpellés dans le cadre de ces violences à la tribu de Tiéti qui ont fait plusieurs blessés graves dont un par balle samedi. Ils ont été mis en examen en fin de journée pour dégradations et violences en réunion, avec armes et préméditation.

© Google Earth
© Google Earth
  • Angélique Souche (CM)
  • Publié le , mis à jour le
Les auditions des différents protagonistes ont permis de préciser le déroulement de cette journée dramatique de samedi à Tiéti et ces exactions sur fond de conflit foncier.
Tout a commencé vers 8h : une trentaine de membres d'une famille a investi le terrain d’un voisin âgé de 75 ans.
Les choses ont rapidement dérapé : des hommes mais également quelques femmes, ont violemment agressé l'homme âgé, sa femme, deux de ses filles ainsi que son neveu au point de faire perdre connaissance à deux des victimes.
Pendant ce temps, d’autres membres du groupe s’en sont pris aux biens de la propriété : deux maisons et trois voitures ont été dégradées  à l'aide de morceaux de bois et de pierres.

 

Une balle dans la cuisse

Mais la violence ne s’est pas arrêtée là : deux coups de feu ont été entendus à proximité et un homme de 39 ans a été retrouvé grièvement blessé à la cuisse, l'artère fémorale sectionnée par balle. Une victime qui d’après le procureur de la République doit son salut au bon réflexe de son frère qui l’a pris en charge en attendant les secours.
Le ou les tireurs n’ont pas encore été identifiés. Une information contre X pour tentative de meurtre  a été ouverte.
 

4 personnes mises en examen dans un premier temps

Les principaux agresseurs, parmi lesquels les 4 individus âgés de 31 à 55 ans interpellés, ont été confondus par une vidéo saisie par les enquêteurs de la Section de Recherches de la Gendarmerie.
L'enquête se poursuit désormais sous la direction du juge d'instruction afin d’identifier et interpeller les nombreux autres protagonistes.Sur les 4 personnes mises en examen, à noter que 3 d'entre eux ont été placés en détention provisoire au Camp Est ce soir. Le 4ème est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître à Poindimié.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play