Confinement : Célestin, Émile et Jules font l’école à la maison

éducation poindimié
Covid. Coronavirus. Confinement. Ecole à la maison. Poindimié. Famille Lannoy
Cynthia Lannoy et ses trois enfants, Célestin, Emile et Jules ©Marguerite Poigoune

Depuis mardi dernier, c’est la continuité pédagogique pour tous les élèves de Nouvelle-Calédonie. Ils ont reçu leurs devoirs et cours afin de pouvoir travailler à la maison. Des familles ont mis en place un planning de travail avec les enfants. C'est le cas de Cynthia et ses fils à Poindimié. 

Chez la famille Lannoy à Poindimié, l’école à la maison c’est tous les matins pour les trois garçons, Célestin, 6 ans, Emile, 10 ans, et Jules, 11 ans, respectivement en CE1, CM2 et 5ème. Au programme ce matin là, dictée ou mathématiques suivant les niveaux. Si les deux plus jeunes sont installés dans le salon, Emile, l'aîné, préfère travailler de son côté dans sa chambre. 

Le reportage de Marguerite Poigoune 

Reportage école à la maison à Poindimé

Une organisation à gérer 

Tous les matins, les trois garçons font les devoirs remis par leurs enseignants. C’est leur maman qui remplace la maîtresse.
« Comme ils sont trois, ça demande de l’organisation pour avoir du temps pour chacun, mais les maîtresses ont donné uniquement des choses qu’ils savent faire. Donc ce sont des révisions. Après, il faut les aider un peu » explique Cynthia Lannoy. « Ce qui est compliqué pour eux, c’est de faire tout seul, ils auraient trop envie de faire avec moi ou avec mon mari. Nous, on travaille tous les matins, et si on n’a pas fini, parfois on a une petite heure de travail l’après-midi ». 

Covid. Coronavirus. Confinement. Ecole à la maison. Poindimié. Famille Lannoy.
Confinement 2021 à Poindimié, Jules travaille dans sa chambre. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere

Ecole le matin, loisirs l’après-midi 

Si Célestin aurait préféré être à l’école, Emile est ravi de rester à la maison parce que « plus vite tu finis, du coup tu pourras jouer aux jeux que tu as et profiter de tes parents ».      
L’après midi, les garçons font des jeux ou du sport, devant la maison. Ils font aussi des activités pédagogiques en famille. Les trois garçons ont choisi le thème de la station spatiale internationale.