Le grand débat entreprises s'est terminé à Poindimié

économie poindimié
Grand débat entreprises à Poindimié, 24 octobre 2019
©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
Pour boucler la boucle, c'est aux entrepreneurs de la côte Est que la parole a été donnée jeudi soir, dans le cadre du «grand débat entreprises» organisé par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. 
Petit comité, ce jeudi soir, à la mairie de Poindimié. La dernière étape du grand débat entreprises mené en différents points de Calédonie rassemble une vingtaine de participants. Les entrepreneurs présents viennent de Touho, Poindimié et Ponérihouen. Ils vont profiter de cette rencontre pour faire part de leurs difficultés à Christopher Gygès, membre du gouvernement en charge de l'économie et des mesures de relance.

Un reportage de Marguerite Poigoune :

Grand débat entreprises à Poindimié

 

«Qu'on pense au Nord de la côte Est»

«Nous les gens du Nord, on paie énormément», témoigne Linda Guillermet, de Touho, Elle gère une société de transport. «On a beaucoup plus de frais par rapport aux gens du Sud, on est beaucoup plus loin. On voudrait que ça change un peu et qu'on pense surtout au Nord de la côte Est.»
 

Problèmes de paiement

Calixta Poagou, de Poindimié, dirige une entreprise d’entretien des locaux. Elle a souhaité aborder le sujet des paiements. «Des fois, on a des soucis avec nos clients qui sont du service public, relate-t-elle. On peut rester deux ou trois mois sans être payés. Ce serait bien, s'il y a un contrat, qu'ils suivent ce qui est écrit sur le contrat...»
 
Grand débat entreprises à Poindimié, 24 octobre 2019
©Marguerite Poigoune / NC la 1ere

 

Ce mille-feuilles administratif dont tout le monde parle

Christopher Gygès aura donc entendu les problématiques propres à la côte Est. Dont ces difficultés administratives qui sont revenues à chacun des débats. «La première partie de la loi de relance sera consacrée à la simplification administrative, c'est ce qui est revenu à chaque fois, de Nouméa à Lifou, de Koné à Bourail et de Bourail à Poindimié, confirme Christopher Gygès. Les gens ont besoin de simplification, notamment les petites entreprises. 90% des entreprises en Nouvelle-Calédonie sont des TPE-PME, qui n'ont pas les moyens de se payer un comptable ou une assistante administrative.»
 

Un mois et demi après

Conclusion: «il faut simplifier, simplifier et encore simplifier». Se montrer pragmatique et ne pas être déconnecté de la réalité : le but affiché de ce grand débat entamé début septembre. Les pistes abordées devaient nourrir la fameuse loi de relance économique, annoncée pour ce dernier trimestre. Rappelons qu'une plate-forme de contributions en ligne existe également.