Municipales : «Poindimié osons le changement» défend la proximité

élections poindimié
Municipales 2020, liste Poindimié osons le changement, mars 2020
©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
La liste «Poindimié, osons le changement» est menée par Christian Toumidou, suivi d’Isabelle Païmen et de Patrick Watanabe, en deuxième et troisième positions. Les candidats plaident pour davantage de considération et d’humanité envers les administrés.
Les colistiers de «Poindimié, osons le changement» ont des profils bien différents. «C’est une liste de personnes sans étiquette», décrit Isabelle Païmen, qui figure en deuxième position. Elle décrit «une grande mixité de personnes, puisqu’on vient de domaines professionnels complètement différents». Des habitants «de tous les âges» et «aussi bien des personnes originaires de la commune que des personnes qui y vivent depuis déjà très longtemps». 
 

Revenir au rôle premier de la collectivité

Pour «Poindimié, osons le changement», après plusieurs années avec l’équipe sortante à la mairie, la collectivité s’est éloignée de son rôle premier : «la proximité». «Il semblerait que la population n’ait pas été prise en compte dans ces opérations, bien que des réalisations nombreuses aient été faites», estime Christian Toumidou, la tête de liste. «Les nouveaux administrés demandent un peu plus d’humanité.»
 

Que la collectivité de proximité, qui est la commune, soit vraiment en proximité avec l’ensemble des administrés. Nous proposons que les administrés viennent plus souvent à la mairie pour exposer leurs doléances, afin que celles-ci soient réellement prises en compte immédiatement.
- Christian Toumidou

 
Municipales 2020 à Poindimié : Poindimié osons le changement
©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
 

AEP, routes et assainissement

Pour répondre aux attentes des administrés, la liste propose de travailler sur l'adduction en eau potable, les routes, l’assainissement. Autres points  du programme, le développement économique et touristique, la sécurité, la jeunesse et le sport - avec la mise en place d’un animateur sportif - et la culture.
 

On va s’acheminer vers le tri sélectif des déchets, avec un créneau de revalorisation. Une gestion budgétaire un peu plus rigoureuse, c’est-à-dire travailler le fonctionnement et mettre un peu plus sur le budget d’investissement. 
-  Christian Toumidou


Un reportage de Marguerite Poigoune : 

Municipales, Poindimié osons le changement