Pénurie de carburant en vue sur la côte Est

consommation poindimié
pénurie essence cote est illustration
©NC la 1ere
Certaines stations-service de la côte Est sont en rupture de carburants. Les livraisons n'ont pas été effectuées en raison des blocages. Or, les consommateurs viennent justement faire le plein, par précaution.
« Là j’arrive on me dit qu’il n’y a plus rien ! Je vais alléervoir dans les autres stations », raconte Marcellin. Cet habitant de Poindimié avait besoin d’essence pour sa débroussailleuse, mais dans cette station du nord de la commune, les pompes sont vides. Des affichettes ont été apposées avec les mentions « rupture de diesel » et « rupture de sans plomb .»

La livraison prévue mardi n’a pas été faite. « Elle a été hypothétiquement repoussée à aujourd’hui et aujourd’hui on a eu la confirmation qu’on aura aucune livraison de la journée donc nous sommes en rupture depuis 9 heures ce matin », indique Eric Manuguerra, le gérant.
 

Plusieurs communes touchées

Dans la station située au sud du village, c’est une longue file de voitures qui attendait ce matin pour faire le plein de carburant. « Si ça continue comme ça, ce soir je suis à sec », lançait alors Christophe Garnier, l’un des gérants. Prophétie réalisée, puisqu'à son tour, cette station n'avait plus ni essence ni gasoil en début d'après-midi. 

D’autres stations de la côte Est connaissent des ruptures de carburant. A Ponérihouen, plus d’essence depuis hier après-midi, il reste un peu de gasoil. A Touho, à Téganpaïk, plus de gasoil depuis lundi, en revanche, il reste un peu d’essence. Au centre du village de Touho, le gérant assure qu’il a encore du carburant. Mais les automobilistes se ruent aussi vers les pompes. 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live