Poindimié : la réussite des élèves de la maison familiale et rurale

entreprises poindimié
MFR Poindimié image
©Marguerite Poigoune
Accompagner des jeunes en décrochage scolaire, c’est l’objectif des maisons familiales et rurales. En 2019, les résultats des élèves de Poindimié sont plus que positifs : 100% de réussite pour les étudiants du dispositif d'initiation aux métiers par alternance.
C'est une satisfaction, pour les parents et les responsables de l'association de la maison familiale et rurale (MFR) de Poindimié. Les neuf jeunes en dispositif d'initiation aux métiers par alternance ont réussi leur certificat de formation générale en 2019. L'association compte en ses rangs cette année 26 élèves, dont 13 en 4e et 3e, dans un cursus agricole et 13 en dispositif d'initiation aux métiers par alternance.
 

Formation 


Ils ont entre 14 et 18 ans et viennent de toute la Nouvelle-Calédonie. Tous ont rencontré des difficultés dans leurs parcours de vie et de scolarité. Au sein de l'association de maison familiale et rurale de Poindimié, tous tentent de regagner confiance en eux et de se concentrer sur leurs projets. 
 

On a des jeunes qui ont besoin de se raccrocher au système éducatif, mais aussi un besoin de formation sur les métiers de l'agriculture, de l'environnement et du tourisme - Rémy Vahé, directeur de la MFR de Poindimié


Le dispositif d'initiation aux métiers par alternance est un système mis en œuvre pour lutter contre le décrochage scolaire. Il se déroule sur un an et est destiné aux jeunes ayant eu une rupture en 3e, pour lesquels une convention est établie avec leur collège d'origine. Certains d'entre eux, sont également déscolarisés. 

Sur une année, tous sont en cours durant 16 à 18 semaines et alternent avec des périodes de stage. « 4 ou 5 stages différents sont nécessaires, pour découvrir un monde professionnel », assure Rémy Vahé, directeur de la MFR de Poindimié. 
 

Alternance


Une bonne occasion d'alterner matières traditionnelles et matières professionnelles pour Bryan et Malik, tous deux en classe DIMA à Poindimié. 
 

C'est la dernière école qui m'ait acceptée. On fait le champ, on va en classe, on ne reste pas toute la journée assis dans la classe - Malik, 17 ans, élève originaire de St-Louis


Au-delà des matières traditionnelles telles que le français ou les mathématiques, des matières professionnelles sont proposées autour du développement durable et l'environnement.
 

Possibles réouvertures


Après la fermeture de certaines MFR sur le territoire, elles sont encore quatre à accueillir des jeunes en décrochage scolaire. Du côté de Poindimié, Pouébo, Koné et Belep. En mars dernier, elles ont mis en place la fédération des MFR de Nouvelle-Calédonie et d'autres établissements sont en passe d'être ouverts.
 

On étudie la possibilité d'ouvrir une MFR à Lifou, on a aussi des contacts sur la Foa et peut-être que dans deux ans, on sera sur une réouverture des antennes précédemment fermées - Rémy Vahé, directeur de la MFR de Poindimié


Cette année, les formations sont axées sur l'agriculture mais l'an prochain, les MFR s'ouvriront sur d'autres domaines, comme le service à la personne, le tourisme ou encore le milieu rural. 

Le reportage de Marguerite Poigoune :

MFR Poindimié reportage

Les Outre-mer en continu
Accéder au live