Une quête alimentaire pour les familles d’accueil du Nord

solidarité
Poindimié solidarité familles d'accueil
Le Front des luttes sociales s'est mobilisé lundi à Poindimié. ©@Marguerite Poigoune
Depuis trois mois, les familles d’accueil employées par l’AFA (Association familles d’accueil « Prendre un enfant par la main ») n’ont reçu ni salaire ni indemnités d’hébergement. Une quête alimentaire était organisée ce lundi à Poindimié pour leur venir en aide.
 
Le Front des luttes sociales (FLS) organisait ce lundi une opération « chariot de solidarité » devant les magasins de Poindimié pour venir en aide aux douze familles d’accueil employées par l’AFA (Association familles d’accueil « Prendre un enfant par la main » ). Selon le syndicat, celles-ci n’ont reçu ni salaire ni indemnités d’hébergement depuis trois mois.

Le FLS a pris place devant un commerce du village et les clients semblent sensibles à la cause. « Je ne vois pas l’intérêt de fermer ces familles indique Alain, et en plus on en a besoin notamment ici en province Nord où il n’y a absolument rien pour l’accueil des enfants. »

De son côté, Jean-Claude Tutugoro, secrétaire générale du Front des luttes sociales rappelle que « les enfants qui sont placés par le tribunal, ils sont sous la tutelle de l’État. Ça va des enfants qui ont à peine une semaine jusqu’à 16-17 ans, voir des handicapés, des enfants maltraités, des enfants qui n’ont plus de parents. »

Nouvelle mobilisation à Koumac ce mardi

Parmi les douze familles installées dans le Nord, Sylvie Naoutchoue qui n’a toujours pas reçu son salaire et les indemnités pour les trois jeunes de 4, 6 et 16 ans ans qu’elle accueille chez elle à Ponérihouen et qui se débrouille pour subvenir à leurs besoins : « Je fais ce que je peux, c’est les enfants qui comptent. Je fais ce que je peux pour les nourrir », raconte cette maman qui heureusement, peut compter sur son champ pour améliorer l’ordinaire.

Le FLS entend se mobiliser toute la semaine en faveur de ces familles. Une nouvelle opération est notamment prévue ce mardi à Koumac.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live