Escalade de violence à Ponérihouen

violence ponérihouen
Conflit Ponérihouen Néouta
©NC1ere/Marguerite Poigoune
2 blessés, 6 habitations et 5 voitures détruites brûlées,  et des animaux abattus, c’est le bilan des exactions commises en plusieurs temps, la semaine dernière à Néouta et Népia, sur fond de représailles.  
A Ponérihouen,  un vieux conflit clanique s’est envenimé depuis une semaine.  Au point que mercredi dernier deux personnes étaient blessées par balles. Et qu’en représailles en fin de semaine, 6 habitations appartenant à 3 frères et 5 véhicules étaient brûlés ainsi que plusieurs animaux abattus.
Conflit Ponérihouen Néouta 2
©NC1ere/Marguerite Poigoune

C’est un problème familial, dans la famille Meindu, qui date de plusieurs mois. Une bagarre a ravivé le conflit. Et les choses se sont envenimées à partir de mercredi soir, en guise de représailles. Selon la gendarmerie, des personnes ont commencé à dégrader des véhicules mercredi soir, chez l’un des frères Meindu, un ambulancier.  Le frère de ce dernier est sorti avec un fusil de chasse, un calibre 12 et a tiré sur l’un des jeunes assaillants, le blessant à la jambe gauche, toujours selon la gendarmerie. Les gendarmes mobiles de Poindimié et Houailou ont du intervenir.
Conflit Ponérihouen Néouta 3
©NC1ere/Marguerite Poigoune

Jeudi soir, d’autres exactions auraient été commises avec notamment d’autres voitures brûlées et des animaux abattus. Et vendredi soir, des habitations ont été complètement détruites par incendie.  Selon nos informations, il y a eu des coups de feu, de part et d’autre. 
Six personnes qui auraient fait partie de l’expédition punitive ont été présentées cet après-midi au juge des libertés et de la détention. Un placement sous contrôle judiciaire et une mesure d’éloignement de Ponérihouen pourraient être prononcés. Les intéressés devraient être convoqués par la suite à une audience correctionnelle du tribunal de Koné.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live