Ponérihouen : une mobilisation contre les violences sur la commune

ponérihouen
Ponérihouen mobilisation contre violences 9 juin 2020
©Camille Mosnier
Une centaine d'habitants de Ponérihouen s'est donné rendez-vous devant la mairie de la commune ce mardi, afin de dénoncer les violences trop nombreuses selon eux, sur la municipalité. Un habitant et sa fille, y ont été agressés samedi dernier.
C’est à l’initiative d’une famille, victime de violences verbales et de dégradations sur leur véhicule ce samedi, que les habitants de Ponérihouen se sont mobilisés ce mardi après-midi, devant la mairie de la commune. « Stop à l'insécurité, que font les autorités? » pouvait-on lire sur les banderoles érigées au-dessus de la carcasse de la voiture de la victime, incendiée dans le week-end. 
Mobilisation Ponérihouen 9 juin 2020
©Camille Mosnier
 

Agression 

Un habitant du lotissement de la SIC et sa fille, ont été pris à partie par un groupe de personnes et leur voiture a été dégradée et incendiée, dans la nuit de samedi à dimanche. 

Des violences survenues alors que des célébrations avaient débuté chez l’un des voisins de la victime.
 

« Il y avait une cinquantaine de personnes qui étaient réunies chez l'un de nos voisins. Entre la musique et les bagarres… c'est compliqué. Dans l’après-midi quatre ou cinq hommes sont montés chez nous, affirmant que mon mari avait lancé une pierre sur leur véhicule. Alors que mon mari est handicapé du bras droit, il ne peut pas lancer un caillou. Ensuite, ils ont essayé de le frapper. Quand ils sont partis, ils ont cassé toutes les vitres de la voiture et le soir, ils sont revenus pour incendier le véhicule » - Karène Devillers, compagne de la victime.

 

Doléances

Ponérihouen mobilisation 9 juin 2020 2
©Camille Mosnier
Excédés, la compagne de la victime et sa famille ont souhaité faire entendre leur mécontentement ce mardi. Ils ont été rejoints par une centaine d'habitants de la ville.

Leurs doléances ont été remises au maire de la commune. « On souhaite que le maire agisse, en tant que garant de la sécurité. Parce que ce n'est pas la première fois qu’il y a des problèmes dans le village. Il faudrait que lorsque les magasins du centre sont fermés, ls gens ne restent pas à boire dans le village et que chacun retourne chez soi », poursuit l'habitante de Ponérihouen.

Le reportage de Marguerite Poigoune :

Mobilisation Ponérihouen reportage


Le reportage de Gilbert Assawa et Camille Mosnier :
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live