nouvelle calédonie
info locale

Pouébo : les jeunes de l'enseignement catholique débattent sur le référendum

politique pouébo
Pouébo: les élèves de la DEC
©Cédric Wakahugneme
« Ne parlons plus du jeune mais laissons le parler de lui », c’est le slogan des journées du Conseil des Jeunes de l’Ecole Catholique. Une centaine de lycéens et de collégiens s'est rassemblé ce week-end à la mission catholique de Pouébo.
Le réfectoire de la mission Catholique de Pouébo fait salle comble. Lycéens et collégiens des 21 établissements de l'enseignement catholique écoutent avec attention le premier atelier consacré à la consultation référendaire de novembre prochain.

Echange avec les politiques

Face à eux, des élus politiques du  Rassemblement les Républicains et du FLNKS. Ces échanges doivent permettre de mieux comprendre les enjeux quant à l’avenir du pays. « Nous avons beaucoup de questions sur la question sur le référendum », confie Thilda, du lycée Gabriel Rivat de Pouébo, « Si le oui ou le non l’emporte qu’est-ce qui va se passer ? C’est important que nous les jeunes nous nous intéressions aux enjeux de la Calédonie. En tant que jeunes, nous portons l’avenir du pays ».
Plus de centaine de collégiens et lycéens ont participé à ce rassemblement ce week-end.

Libérer la parole

Libérer la parole et permettre à la jeunesse calédonienne de s’exprimer, c’est le concept de ces journées du Conseil des Jeunes de l’Ecole Catholique. Un espace de réflexion et de dialogue où la jeunesse du pays est au cœur du dispositif. Et ils affichent tous une réelle satisfaction d’être pris en compte.  « On est entre jeunes. Donc, du coup, c’est plus facile de parler et de s’exprimer », souligne Hélène du lycée Blaise Pascal, « Dans ces espaces, on nous donne de l’importance et on nous écoute. Les adultes, nous laissent vachement de liberté ».

Plusieurs ateliers ont été réalisés pour cette édition 2018. En plus de la politique, des ateliers ont été consacrés :
  • au décrochage scolaire,
  • à la religion et
  • à la santé.
Au travers de ces échanges, les jeunes ont été invités à élaborer des actions. « A la suite de ces débats, on va mener des actions », indique Paule Lepeu, membre du Conseil des Jeunes de la DEC, « l’an dernier, on a mené un projet de reboisement sur Pouébo. Nous avons d’autres projets. Par exemple pour le thème de la religion. nous souhaitons mettre une action de rénovation d’une chapelle sur le territoire », poursuit-elle.  Depuis sa création en 2013, le Conseil est ouvert à l’ensemble des jeunes du Territoire. Il permet notamment à la jeunesse déscolarisee ou en recherche d’emploi, de partager et d’échanger dans ces espaces débats et de réflexions.

Enseignement catholique : Conseil de La Jeunesse by Nouvelle-Calédonie La première on Scribd