Pouébo : les plats traditionnels kanak revisités

cuisine et gastronomie pouébo
Plats traditionnels Kanak
©Marguerite Poigoune
Pour valoriser les bienfaits des plats traditionnels dans l’objectif d’une alimentation plus saine, le comité « Man Mérip » de Pouébo organise des ateliers de démonstration.
Revenir à une alimentation plus saine grâce à des produits de la nature. C’est le leitmotiv du comité « Man Mérip » de Pouébo. Un comité créé en référence à l’association « Drai ne xen » qui signifie en Drehu « le jour du festin ».
 

Des recettes 100% naturelles

Ce jour-là dans la tribu de Saint-Paul, les femmes préparent le « Munyam », un roulé en feuille de marguerite sauvage et en feuilles de taro d’eau. « Dedans il y aura un mélange de coco avec les pourpiers du bord de mer et du poisson émincé» explique Jeannette Wala membre du comité. Une fois préparés, les roulés seront ensuite cuits dans du lait de coco au feu de bois. 
« C’est bon, c’est délicieux. C’est la première fois que je mange ça. J’en avais déjà entendu parler de cette recette mais je ne l’avais jamais goûtée » confie Maureen Boiguivie de Balade qui a goûté au plat de Jeannette. 
Plats traditionnels Kanak
©Marguerite Poigoune
 

Mettre en valeur les savoir-faire traditionnels

Les femmes du comité préparent d’abord les recettes dans les tribus. C’est ensuite qu’elles vont partager leur savoir-faire dans les écoles. « Avec nous dans l’association on a une éducatrice alimentaire qui fait le tour des écoles. Elle, par ce biais là, elle ramène nos recettes dans les écoles. Pour montrer aux enfants, aux professeurs qu’il n’y a pas que dans les magasins qu’on peut se nourrir. Nous avons notre buffet dans la nature » confie Jeannette Wala.
Des savoir- faire que les femmes de Pouébo souhaitent partager à chaque manifestion pour sensibiliser un maximum de personnes. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live