nouvelle calédonie
info locale

A Poum, un nouvel établissement touristique voit le jour

tourisme province nord
Beach house lodge
©Cédrick Wakahugnème
A Boat Pass, à l'extrême nord de la Grande terre, la structure hôtelière construite en bois dispose de plusieurs villas écolodge face à la mer. 
C’est un petit coin de paradis implanté à Boat Pass sur la commune de Poum. Allongés sur des transats, quelques touristes savourent le calme dans un cadre idyllique. Le "Beach House Lodge" a été construit sur un terrain acheté il y a 15 ans par Sylvie Pratz, la propriétaire des lieux. Un cadre propice à l’installation d’un établissement touristique. « J’ai craqué pour ce site majestueux », confie la propriétaire, « j’ai été attirée par la petite île en face. C’est drôle parce que j’ai vendu un tableau avec ce même décor il y a quelques années et quand je suis arrivée ici je savais que j'allais y passer le reste de ma vie...»
beach house lodge
©Cédrick Wakahugnème

De grands espaces 

L'établissement touristique dispose de huit villas, entièrement construites en bois, dans le style caribéen et normand avec ces cabanes en bord de mer « c’est vrai que c’est un pari sur l’avenir ! Je constate que les calédoniens ont envie de connaître le Nord », assure t-elle, « il y a un vrai besoin d’avoir ce type d’hébergement. Ce que l’on a créé, ce tout petit écolodge, était attendu je pense ». Des bungalows de 100m2, pour des familles, avec vue imprenable sur le lagon « ce sont des espaces bien ouverts pour qu’en été il ne fasse pas trop chaud dans les maisons. Même si dans les chambres, nous avons installé la climatisation. C’est aussi très bien isolé et finalement on s’y sent bien ». 
 

Tourisme responsable 

L’écolodge mise également sur la production solaire grâce à de nombreux panneaux photovoltaïques. La surproduction d'énergie revendue permet au lodge de réaliser une belle économie sur la facture. L’établissement gère également sa consommation d’eau. D'autant qu'à Poum, la ressource est rare « on produit notre eau en station phytoépuration. Cela veut dire que l'on traite nos eaux usées par les plantes », souligne Sylvie Pratz, « et nous avons aussi inclus dans notre projet une station de dessalinisation ».
 

Un projet ambitieux 

Plusieurs activités découvertes sont ainsi proposées et l'établissement s’approvisionne en produits frais grâce à la population locale. Ouvert le 24 décembre dernier, le Beach House Lodge affiche déjà un taux de remplissage de 70 à 80%. Un projet ambitieux financé grâce à un apport sur fonds propres, mais également grâce à la double défiscalisation.
 

 
Publicité