Chercheurs d'eau dans les airs

environnement poum
Poum Eau
©C.M.

C’est une campagne novatrice qui se déroule dans le grand nord depuis une semaine. Un hélicoptère balaie les reliefs de Poum à la recherche d’eau, grâce à une boucle électromagnétique. Une première.

Derniers réglages avant le décollage. Emil Nielson, un ingénieur danois, calibre une boucle électromagnétique de 600 kg. Une fois dans les airs, grâce à son système d’envoi d’ondes, elle collectera des données sur la nature du sol.

2h30 de vol

SkyTem fait partie des cinq entreprises mondiales à maîtriser cette technologie. C’est avec un hélicoptère que la boucle balaiera les 655 km de la presqu’île de Poum. Le programme de vol: 2h30 à 80 km /h, à une altitude de 70 m maximum.

Une campagne financée par l'Union européenne

Ce système a déjà été utilisé pour la prospection de minerai sur les massifs, c’est la première fois qu’il sert sur le territoire pour l’eau. Cette campagne novatrice d’acquisition de données sur la ressource en eau est à l’initiative du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de la CPS, la communauté du Pacifique. Financée par l’union européenne, elle entre dans le cadre du projet Protège. Objectif : construire un développement durable.

Poum Hélico
©C.M.

Une commune en manque d'eau

Les éléments collectés permettront de découvrir d’éventuelles nouvelles ressources en eau souterraines notamment pour l’eau potable. Des informations nécessaires pour cette commune de Poum particulièrement touchée par la sécheresse.

Des informations transmises au Danemark

Toutes les données récoltées seront envoyés à la maison mère de SkyTem au Danemark, il faudra compter six semaines pour qu’elle soient traitées puis transmises aux géologues de la communauté du Pacifique. Ce sont eux qui fabriqueront une carte précise du sous-sol de la presqu’ile de Poum.

Le reportage de Camille Mosnier et Brice Bachon :