L'effet Covid profite au Nord

tourisme poum
Poum boues
©NC la 1ère

Pour fêter la fin de cette année 2020, de nombreux Calédoniens ont décidé de réveillonner en brousse. La fermeture des frontières a eu pour effet de rebooster un secteur du tourisme mal en point en province Nord.

Pour les fêtes, cette année de nombreux Calédoniens choisissent le calme du Nord. « On voyage beaucoup à l'étranger, mais c'est rare qu'on découvre la Calédonie. C'est vrai qu'avec la fermeture des frontières, l'occasion s'est présentée», raconte Gérard Tangopi, touriste dans le Nord pour quelques jours. 

Un repas pour 100 personnes

Cet afflux de visiteurs dans le Nord profite aux hôtels, en particulier au Malabou. En cuisine on prépare le repas pour les 100 personnes attendues. Au menu coquillages, poissons frais et tarte fine de patate douce... «Ça fait plaisir de voir le monde arriver», glisse Henry Jewine, chef cuisinier heureux.

Cuisine Malabou
©NC la 1ère

Complet grâce à l'effet Covid

Le Malabou est resté fermé neuf mois, il est actuellement en redressement judiciaire. L'hôtel a rouvert ses portes depuis début décembre. Aujourd'hui, il affiche complet. L'effet Covid d'après les responsables.

Malabou Poum
©NC la 1ère

Une clientèle captive

Le Malabou enregistre une augmentation de 15% de ses réservations sur le mois de janvier. «Indéniablement, la clientèle est captive en Calédonie, donc les destinations vacances sont privilégiées pour les hôtels du tour de côte. On en profite. Maintenant dès lors que les liaisons aériennes seront rétablies de manière normale, je ne sais pas si ça va durer. J'espère», confie Robert Hazet, directeur général. 

Le reportage de David Sigal et Nathan Poaouteta :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live