Sur la côte Est, mine fermée et barrages filtrants en temps de confinement

coronavirus ponérihouen
Barrage anti covid entrée de la vallée de la Tchamba
Barrage filtrant anti Covid à l'entrée de la vallée de la Tchamba ©Marguerite Poigoune

A Ponérihouen et Houaïlou, personne ne veut de l’arrivée du Covid dans la commune. Des barrages filtrants ont été mis en place à l’entrée des vallées et la mine de Cap Bocage a suspendu son activité. Les gendarmes s’occuperont de surveiller la circulation sur la RT3. 

Ponérihouen ne fermera pas ses frontières à cause des risques de propagation du coronavirus. La décision a été prise ce lundi, lors de la réunion de la cellule de crise Covid de la commune. La surveillance sur la route territoriale revient aux gendarmes qui s’assureront que les règles de la circulation en temps de confinement sont bien respectées. 
Pierre-Chanel Tutugoro, le maire de Ponérihouen, au micro de Marguerite Poigoune. 

Surveillance route territoriale itw Pierre-Chanel Tutugoro


 

Réunion cellule Covid mairie de Ponérihouen
Réunion de la cellule de crise Covid à la mairie de Ponérihouen. ©Marguerite Poigoune

Barrages filtrants sur les routes municipales

Les barrages sur la RT3 à la tribu de Monéo est toujours en cours et ceux érigés sur les routes municipales, c'est-à-dire à l’entrée des tribus de Grondu, Tchamba, et Pöö, restent en place. Ils sont filtrants en journée et fermés le soir, sauf pour les urgences. 

Le reportage de Brigitte Whaap et Brice Bachon :

Cap Bocage
©Georep.nc

L’activité suspendue à Cap Bocage

Pas d’activité sur la mine de Cap Bocage à Monéo depuis lundi dernier, à minuit, au moment de l’entrée en confinement, de la Nouvelle-Calédonie. Une décision prise en concertation avec les coutumiers de la région, mais aussi face à l’inquiétude des employés. 
L’activité minière de Cap Bocage reprendrait après le confinement actuel, mais avec un « protocole sanitaire Covid de précaution » indique le chef de centre, Hubert Padini. Ce qui signifie, que même si le confinement s’arrête, un protocole sanitaire sera mis en place. 
Les discussions se poursuivent, dans le cas où le confinement perdure, pour trouver les meilleures solutions possibles sur un protocole à mettre en place, afin de répondre au mieux aux incertitudes des uns et des autres.
La fermeture des sites miniers de la région, fait partie des demandes du conseil d’aire Ajië Arhö.