publicité

Le tournage de « Section de recherches » se prépare sur la côte Est

« Section de recherches » débarque à Poindimié en fin de semaine. Le tournage de la série policière française débute samedi dans les lieux choisis sur la Côte Est. Les habitants des tribus et la société de production du Nord, Nô Production préparent l’événement depuis plusieurs semaines.
 

© Marguerite Poigoune
© Marguerite Poigoune
  • Marguerite Poigoune (CM)
  • Publié le
A la tribu de St Thomas dans la vallée d’Amoa, les habitants s’activent à la réfection de deux cases et d’un faré, lieux ou se déroulent les principales  scènes du film.  Et la fin du chantier est réservée pour le tournage.
 « Quand ils vont faire le film » explique Nicaise Poapidawa, l’un des figurants et des constructeurs du faré, « nous on sera dessus à continuer à travailler. C’est une expérience qu’on va vivre ».
La réfection des cases et la construction du Faré, ont été lancées depuis quelques semaines par les habitants de St Thomas.  
« On nous a demandé de cacher les parties plus modernes. Ici, il y avait du béton, on a mis de l’écorce de niaouli, et on a mis aussi le chambranle » raconte le  Pasteur Mika Poapidawa, est le coordinateur au niveau de la tribu.
 
Les réunions préparatoires se multiplient avant le début du tournage. © Marguerite Poigoune
© Marguerite Poigoune Les réunions préparatoires se multiplient avant le début du tournage.


A Poindimié et à Hienghène

Les préparatifs ont été faits en partenariat avec les coutumiers, pour que la parole puisse circuler librement, a  indiqué René Boutin, co-gérant de la société de Production du Nord, Nô Production, partenaire dans ce tournage. Et c’est principalement le district de Wagap à Poindimié qui a été retenu, et Hienghène.
« Il y a la tribu de St Thomas où il va y avoir le décor principal, il y a la tribu de Tyé, il y a aussi une maison abandonnée, il y a la plage, il y a un décor dans le village, et il y a aussi à Hienghène. Ils ont choisi Hienghène plus pour du paysage. On va tourner à la cascade de Tao et à la mairie. » 
 
Mika Poapidawa jouera le rôle d'un guérisseur. Des scènes seront tournées à l'intérieur de cette case. © Marguerite Poigoune
© Marguerite Poigoune Mika Poapidawa jouera le rôle d'un guérisseur. Des scènes seront tournées à l'intérieur de cette case.


Des retombées économiques

Nô production a recruté des figurants dans la région. Ces derniers,  bénéficieront des retombées économiques que ce tournage va provoquer. Les figurants mais aussi de nombreuses autres personnes, structures, la commune et la province Nord. 
« Il y a les repas, il y a la location des sites, la figuration, l’hôtel qui va bénéficier des retombées économiques assez importantes » rappelle René Boutin de Nô Production.
« On a fait appel à chaque clan pour nous donner des figurants, pour que tout le monde puisse participer parce que c’est une première et c’est vraiment un honneur ! » renchérit Mika Poapidawa, coordinateur pour la tribu de St Thomas.
Mika Poapidawa fera partie des acteurs. Le tournage dans le Nord, est prévu du 8 au 19 septembre. L’accueil des acteurs, réalisateurs producteurs et techniciens notamment est programmé pour ce vendredi.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play